Retour

Le maire Labeaume rassuré par les critères d'accueil des réfugiés

Le maire de Québec, Régis Labeaume, se réjouit de la décision du fédéral d'accueillir en priorité au pays les femmes seules, les familles et les Syriens les plus vulnérables.

La semaine dernière, le maire s'était attiré des critiques en affirmant que la Ville de Québec préférait accueillir des orphelins au lieu de « gars de 20 ans frustrés », en parlant des réfugiés syriens.

Les critères retenus par le fédéral exaucent en quelque sorte cette volonté du maire Labeaume. Les hommes célibataires seront accueillis, mais seulement s'ils accompagnent leurs parents.

« Visiblement, on n'avait pas tout faux, dit le maire Labeaume. Quand j'ai dit ça, des gens disaient : "Ça ne fonctionne pas comme ça." Eh bien oui, ça peut marcher comme ça. On peut faire des choix », tranche Régis Labeaume.

Le Québec accueillera au total 7300 réfugiés syriens d'ici la fin février. La moitié arrivera d'ici le 31 décembre. La cohorte de réfugiés qui sera accueillie à Québec est moins importante que prévu.

Seulement 230 Syriens sont attendus d'ici février selon le plan du ministère des Affaires municipales.

Le fédéral a décidé de prolonger le délai d'accueil jusqu'à la fin du mois de février 2016 pour l'ensemble des 25 000 réfugiés attendus au pays. Ils se trouvent en ce moment en Turquie, au Liban ou en Jordanie.

« On va remercier le gouvernement fédéral d'avoir écouté la population. Au-delà des grands principes universels, à un moment donné, ce genre d'opération là, il faut qu'on fasse ça avec la population, et non contre la population », dit Régis Labeaume.

Selon le maire, la population est maintenant prête à accueillir à bras ouverts ces réfugiés, puisque les inquiétudes quant à la sécurité sont apaisées.

L'accueil des réfugiés syriens au Québec coûtera 29 millions de dollars aux deux paliers de gouvernements fédéral et provincial.

Plus d'articles

Commentaires