Retour

Le maire Labeaume réplique au ministre Laurent Lessard

Le ton montre entre Régis Labeaume et le ministre des Transports, Laurent Lessard, qui rappelait, hier, au maire de Québec être le patron des grands dossiers de transport dans la région de la Capitale-Nationale.

« Ça a le mérite d’être clair, il va falloir qu’il livre », a décoché Régis Labeaume lors d’un point de presse. Le maire de Québec a été piqué au vif par le ministre Lessard qui lui a fait savoir mardi que « c’est le ministre des Transports qui dirige le ministère des Transports. »

Cette escarmouche entre le maire de Québec et le ministre des Transports a débuté, lundi, alors que Régis Labeaume a affirmé que la reconfiguration de la tête des ponts était plus urgente que la réalisation d’un troisième lien.

Le maire de Québec estimait même que le troisième lien pourrait ne pas s’avérer nécessaire à la suite de ces travaux. Le ministre Lessard a jugé bon de rappeler qu’il avait la responsabilité de prendre ces décisions.

Le maire de Québec réclame maintenant des développements rapides sur de nombreux projets d’infrastructures. « On attend une décision pour l’élargissement d’Henri-IV, pour l’élargissement de Laurentien, on attend de voir ce qu’il va faire avec la tête des ponts », énumère le maire en ajoutant aussi le dossier du SRB.

Toujours en point de presse, M. Labeaume a demandé en urgence au ministre Lessard de recevoir toutes les données récentes sur la circulation dans le secteur de la tête des ponts.

Ces nouvelles données provenant de caméras de surveillance seraient nécessaires, selon lui, pour se forger une opinion sur le dossier du troisième lien. Le ministre Lessard a promis de les remettre à la Ville de Québec d’ici la fin de la semaine.

Précisément sur les travaux à envisager dans le secteur de l’approche des ponts, le maire de Québec exige du ministre de recevoir toutes les études sur les scénarios envisagés.

Régis Labeaume a même laissé planer que le ministère des Transports et le gouvernement pourrait retenir des études de travaux en raison des sommes impliquées. « Je voudrais que le ministre me dise si ça a été fait. Si ça a été fait, donnez-nous les résultats. […] Je veux juste savoir ce qu’il en est. »

Six ministres en six ans

Régis Labeaume estime que la Ville de Québec est victime des changements répétés à la tête du ministère des Transports. « Je lui annonce que ça va être une grosse année de pression », prévient-il.

Devant la sortie du ministre Lessard, il affirme qu’il « ne sera pas évalué sur les résultats du boss ». « C’est lui qui va être jugé, je lui annonce ça. Le ministère sera jugé assez sévèrement. »

Le troisième lien, « c’est l’avenir »

Questionné sur le débat entre le maire Labeaume et le ministre Lessard, le maire de Lévis Gilles Lehouillier maintient son appui au développement d’un troisième lien.

« L’appui de la population de Lévis pour un troisième lien est massif et nous sommes derrière le troisième lien », dit-il.

Selon le maire Lehouillier, une telle infrastructure est nécessaire si l’on souhaite soutenir le développement des deux rives du Saint-Laurent pour les trente prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires