Retour

Le manque de relève agricole, un défi de taille pour les futurs agronomes

Alors que la 42e Semaine de l'agriculture bat son plein ce week-end au Centre de foires d'Expo-Cité, plusieurs étudiants en agronomie de l'agriculture de l'Université Laval sont à même de constater que la relève agricole présente de nombreux défis.

Depuis plusieurs années, le milieu de l'agriculture crie au manque de relève.

Pour le président de l’événement, William Bolduc, la solution au manque de relève doit avant tout passer par la technologie.

« Il y a une robotisation qui est faite partout, que ce soit au niveau de l'alimentation que de la traite des animaux, affirme-t-il. C'est sûr qu'il va avoir du travail à faire, ce n'est pas évident encore. On voit qui a quand même une voie de changement. »

Pour Jean-Michel Allard-Prus, un étudiant en agronomie qui désire reprendre la ferme familiale, la solution pour attirer la relève doit avant tout passer par la diversification des méthodes d’agriculture.

« C’est plaisant de voir des projets d’aquaponie, de mycologie et d’agriculture urbaine. Ça permet aux gens, surtout de la ville, de s’intéresser à quelque chose qu’ils ne connaissent pas vraiment. »

La 42e Semaine de l'agriculture se poursuit dimanche au Centre de foires d'Expo-Cité. Une centaine d’exposants sont sur place. Quelque 20 000 visiteurs sont attendus.

Plus d'articles

Commentaires