Retour

Le manque de stationnements à ExpoCité, un faux problème?

L'urbaniste et ancien directeur général de la Ville de Québec, Serge Viau, ne croit pas qu'il faille ajouter des espaces de stationnements sur le site d'ExpoCité, mais estime plutôt qu'il faut changer la culture pour y favoriser l'accès par transport en commun.

Les problèmes de stationnements ont été soulevés cette semaine par les organisateurs du Tournoi pee-wee et du Salon Expo Habitat selon lesquels l'ajout de 1600 places de stationnement s'est avéré insuffisant au cours de la fin de semaine.

Selon Serge Viau toutefois, le nombre de stationnements ne fait pas défaut. Il croit plutôt qu'il faut cesser de faciliter et de promouvoir l'accessibilité en voiture.

« La solution du stationnement, ce n'est pas ça. Il faut que la Ville arrête de dire que l'accessibilité a été accrue, qu'on a réglé les problèmes informatiques, que les gens peuvent venir en voiture », dit-il.

Il plaide plutôt pour une meilleure organisation du transport en commun, avec des navettes, et en inciter l'utilisation comme l'ont fait avec succès, dit-il, le Réseau de transport de la capitale avec le Festival d'été.

« C'est une habitude que les gens doivent prendre. Ils le font pour le Festival d'été, évidemment, la clientèle du Festival est peut-être plus jeune, plus habituée à ce genre de chose. »

Les événements appelés à se multiplier

L'urbaniste conçoit mal par ailleurs que les organisations songent à éviter de tenir leurs événements en même temps au Centre Vidéotron et au Centre de foires, comme l'a évoqué plus tôt le Tournoi pee-wee.

Il souligne que le nombre d'activités sur le site est plutôt appelé à augmenter.

« On ne peut pas limiter les activités au Centre de foires parce qu'il y aura des activités dans l'amphithéâtre. D'abord, le Centre de foires va devenir déficitaire et la Ville de Québec va écoper », estime-t-il.

La Ville songe d'ailleurs à densifier ce secteur dans les prochaines années en y installant par exemple un marché public.

Plus d'articles