Retour

Le marché immobilier à l'avantage des acheteurs dans la région de Québec

Les conditions du marché de l'habitation continueront de favoriser les acheteurs dans la région de Québec au cours des deux prochaines années, selon les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Dans son analyse publiée mardi, la SCHL prévoit qu'en 2016 et 2017, le prix moyen des habitations dans la région augmentera plutôt faiblement, soit de 1 % par année, mentionne Élisabeth Koulouris, chef analyste à la SCHL.

« C'est vraiment une prévision pour le prix résidentiel moyen. On sait que la maison unifamiliale, c'est quand même tout près de 7 transactions sur 10 dans la région de Québec, ce qui fait qu'on s'attend à de légères croissances de prix d'ici 2017. »

C'est dans le marché des copropriétés que les acheteurs seront particulièrement favorisés. Le prix moyen a diminué de 2 % cette année et un ajustement encore à la baisse est à prévoir, mentionne Mme Koulouris.

« Il y a un inventaire important sur le marché autant des unités neuves que des unités existantes. C'est un marché qui va demeurer à l'avantage des acheteurs d'ici 2017, donc ça ne serait pas surprenant de voir des baisses de prix. »

Les transactions dans le marché de la revente augmenteront légèrement, mais le rythme sera sous la moyenne des 10 dernières années.

Le marché du neuf est, quant à lui, appelé à ralentir en raison de la croissance de l'offre des propriétés existantes à vendre, d'un inventaire important de copropriétés neuves et par la hausse du taux d'inoccupation sur le marché locatif traditionnel.

La SCHL base son analyse entre autres sur l'évolution de l'économie, de la démographie et des taux d'intérêt.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine