Retour

Le mari d'un témoin de Jéhovah morte après avoir accouché a gain de cause

Le mari d'Éloïse Dupuis, un témoin de Jéhovah qui est morte après avoir accouché à l'hôtel-Dieu de Lévis, pourra avoir le dossier médical complet de la défunte.

Un texte de Yannick Bergeron

Le tribunal ordonne à l'hôpital de transmettre les documents à Paul-André Roy, qui les réclame depuis plusieurs mois.

Le centre hospitalier, qui a toujours refusé d'accéder téà la demande du veuf, a 14 jours pour le faire. Le veuf s'est adressé à la Cour supérieure pour obtenir les documents afin de défendre sa réputation et celle de sa conjointe, à titre posthume.

Éloïse Dupuis est décédée le 12 octobre, après avoir donné naissance à son bébé 6 jours plus tôt. L'enfant est né par césarienne.

Des complications ont amené les médecins à pratiquer l'ablation de l'utérus de la jeune femme, qui avait signé une procuration enjoignant le personnel médical à ne procéder à aucune transfusion de sang « quelles que soient les circonstances ».

Elle avait répété cette volonté au personnel avant de tomber dans le coma. Son mari a maintenu cette position par la suite.

Paul-André Roy veut soumettre le dossier médical à un expert indépendant pour savoir si le travail du personnel médical ouvre la porte à une poursuite.

« Certains diront que monsieur Roy a hypothéqué un éventuel recours en responsabilité médicale en empêchant les médecins de traiter madame Dupuis comme ils l'entendaient, mais cette discussion n'a rien à voir avec le débat à l'étude » prend soin de préciser le juge Alain Michaud qui a ordonné la divulgation du rapport médical.

Le mari pourrait aussi intenter des recours contre les médias, qui auraient porté atteinte à l'honneur et à la dignité d'Éloïse Dupuis en entachant sa réputation après sa mort.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur le Lion





Rabais de la semaine