Retour

Le mariage Péladeau-Snyder, un événement politique?

Le mariage Péladeau-Snyder est-il un événement politique? La conjointe du chef du Parti québécois s'en est bien défendu, mais certains analystes pensent le contraire.

Une telle médiatisation de la vie privée d'un chef politique est « une première » au Québec, selon Éric Montigny, directeur de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires à l'Université Laval.

Il souligne notamment l'invitation lancée au public à venir saluer samedi les mariés aux abords du Musée de l'Amérique francophone, dans le Vieux-Québec, où se déroule la cérémonie.

Il note également la présence des députés péquistes et du chef du Bloc québécois, en pleine campagne électorale.

Pierre Karl Péladeau reconnaît profiter de l'événement pour « passer des messages », à commencer par la promotion de la voiture électrique et du vélo, les deux moyens de transport choisis par les futurs époux pour arriver à la chapelle.

« Je ne suis pas complètement naïf, du fait que Julie et moi sommes des personnalités. Donc que ça retienne l'attention, oui, et que nous en profitons pour passer des messages, oui », a affirmé le chef péquiste jeudi.

Signe que l'événement prend une tournure politique, le Parti québécois a mis en ligne une carte de souhaits virtuelle sur son site Mon.PQ.org, invitant les gens à laisser leur courriel et leur code postal pour signifier leurs meilleurs voeux.

« M Péladeau a fait le choix, il y a de ça plusieurs mois dans la course à la chefferie, d'exposer beaucoup sa vie familiale entre autres sur les médias sociaux, donc c'est le prolongement, une continuité de ce qu'on avait vu depuis plusieurs mois », souligne Éric Montigny.

Impact politique

Cette stratégie peut être à double tranchant, selon un autre observateur de la scène politique. « À partir du moment où le politicien met en scène sa vie privée, comme n'importe quelle personne publique, il prête flanc et se prête à se faire questionner et critiquer sur sa vie privée, son comportement », rappelle Bernard Motulsky, titulaire de la Chaire de relations publiques

« Quand la vie politique nous sourit, on peut être ouvert à partager ses bonheurs de famille, mais lorsque la politique devient plus difficile, et c'est inévitable en politique, ça peut rendre les choses plus complexes » ajoute M. Montigny.

Pour Robert Bernier de l'École nationale d'administration publique, ce mariage d'éclat « va contribuer à rafermir la base électorale », à « renforcer l'identité partisane auprès de de la clientèle nationaliste québécoise ». Il ne croit toutefois pas qu'il aura un impact sur l'électorat indécis.

Le spécialiste de l'image et du marketing politique, Victor Henriquez, soutient que la présence de Julie Snyder « peut aider à mobiliser les forces souverainistes ».

400 invités au mariage

Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau unissent leur destinée samedi soir à Québec. Quelque 400 convives ont été invités à la cérémonie qui se déroule à la chapelle du musée de l'Amérique francophone et dans la cour intérieure du Petit séminaire de Québec.

Parmi les invités au mariage, célébré par le maire de Québec Régis Labaume, figurent les anciens premiers ministres péquistes Pauline Marois et Bernard Landry, le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe, le maire de Montréal, Denis Coderre, et le grand chef huron de Wendake, Konrad Sioui.

De nombreux artistes seront présents et offriront une prestation, dont la chanteuse Marie-Mai et, selon ce que rapporte le Huffington Post, les chanteurs Paul Piché, Jean-Pierre Ferland, Claude Gauthier et Éric Lapointe. L'animateur Michel Drucker, venu de France, sera de la partie et agira à titre de témoin du marié.

Plus d'articles

Commentaires