Retour

Le massothérapeute Nadim Haj Hattab remis en liberté

Nadim Haj Hattab, l'homme qui s'en est pris à deux journalistes, lundi, au palais de justice de Québec, a été remis en liberté sous conditions.

La poursuite ne s'est pas opposée à ce que l'homme de 41 ans quitte la prison, sous les conditions de ne pas s'approcher des journalistes et ne pas tenter de communiquer avec eux.

L'homme de 41 ans, un massothérapeute qui venait subir son procès pour agressions sexuelles, s’était rué sur un journaliste de TVA et un collègue de Radio-Canada, lundi, alors que les deux journalistes filmaient son entrée au tribunal.

Des accusations de voies de fait armées, de bris d’engagement et de méfait ont été déposées contre lui à la suite des événements.

Plaidoiries vendredi

L'incident est survenu au moment où s'amorçait le procès de Nadim Haj Hattab pour agressions sexuelles sur trois clientes. Ce procès doit se terminer vendredi avec les plaidoiries des avocats.

En 2012, alors qu’il exploitait une clinique de massothérapie sur l'avenue Maguire, l’homme aurait commis des gestes à caractère sexuel sur trois femmes âgées de 38 à 55 ans.

Nadim Haj Hattab devra respecter les même conditions de remise en liberté dans ce procès, soit de ne pas s'approcher ou tenter de communiquer avec les plaignantes.

Plus d'articles