Retour

Le meurtrier André Roy pourrait être libéré en 2020

Le meurtrier André Roy, qui a tué un adolescent en 1999, pourra obtenir une libération totale en 2020, soit après 20 ans d'emprisonnement au lieu de 25 ans.

Le jury a acquiescé à la requête en révision judiciaire de l'homme de 38 ans, qui souhaite une libération anticipée.

Ainsi, André Roy pourra faire une demande devant la Commission des libérations conditionnelles du Canada dans moins d'un an, soit en février 2017. Il sera alors admissible à une semi-liberté ou à une permission de sortie sans escorte.

André Roy a tué Victor Lemay le 27 novembre 1999 sur les berges du fleuve, à Sainte-Croix-de-Lotbinière. Il a abattu l'adolescent de 17 ans d'une balle dans la tête.

L'homme, qui est incarcéré depuis 16 ans, a raconté son enfance difficile, ses troubles psychologiques et les thérapies qu'il a suivies pour convaincre le jury de lui permettre d'adresser une demande libération anticipée. 

La procureure de la Couronne, Me Geneviève Lacroix, n'était pas en faveur d'une libération anticipée, mais respecte le choix du jury. « On avait suggéré que le processus suive son cours normal. J'avais reconnu qu'il y avait un certain chemin parcouru, mais j'estime qu'il reste encore des choses à faire. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine