Des corbillards, des objets funéraires et des chambres mortuaires du 19e siècle à aujourd'hui sont exposés au Centre des congrès de Lévis à l'occasion du 60e congrès de la Corporation des thanatologues du Québec.

« Dans le domaine funéraire depuis des années, on veut démystifier notre profession pour que les gens puissent la connaître », explique la présidente du congrès, Valérie Garneau.

« C'est important que les gens puissent voir. Souvent, ils sont curieux », dit-elle. Dimanche et lundi, plusieurs corbillards sont donc exposés, tout comme les différents types de cercueils et de chambres mortuaires qui ont été utilisés au fil du temps, au Québec.

« On a toutes les chambres funéraires à partir des années 1900 quand les défunts étaient sur les planches jusqu'à aujourd'hui, avec les cercueils écologiques. »

Le public pourra aussi assister à différents ateliers informatifs sur le deuil chez les enfants, les différences entre un testament et un contrat d'arrangements préalables ainsi que l'évolution du domaine funéraire au cours des 60 dernières années.

« Pour moi, la plus grande évolution, c'est sortir des maisons privées, s'en venir dans les résidences funéraires », commente Valérie Garneau.

Les techniques d'embaumement ont aussi beaucoup évolué au cours des dernières décennies. « Autrefois, dans les maisons privées, [les corps] étaient pas ou peu embaumés. Aujourd'hui, on a tout le processus pour faire l'embaumement et les conserver longtemps. »

Le public est convié de 13 h à 17 h, dimanche, puis dès 9 h, lundi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine