Retour

Le ministre Moreau ouvert à une enquête à Saint-Augustin-de-Desmaures

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, entend donner suite à la demande du maire de Saint-Augustin-de-Desmaures d'enquêter sur les finances de la Ville.

Le maire Sylvain Juneau a envoyé une lettre ce matin au bureau du ministre pour demander que la lumière soit faite sur les règlements, contrats, ententes ou appels d'offres de l'ancienne administration municipale du maire Marcel Corriveau.

Le ministre Moreau se dit prêt à continuer d'accompagner la Ville qui tente de rétablir l'équilibre de ses finances publiques.

« C'est un des mandats d'accompagnement que fournit le ministère des Affaires municipales, donc, on va étudier ça. Normalement, on devrait y donner suite et s'il y avait telle vérification, à la fin des travaux, le compte rendu est rendu public par le ministère lui-même. »

Le ministre Moreau estime qu'il n'y a pas lieu de refuser la demande de la municipalité si l'administration soulève des motifs qui justifieraient une vérification, « compte tenu du fait qu'il s'agit de deniers publics et que les citoyens ont le doit de savoir si tout a été fait correctement ».

Le ministre Moreau précise que le dossier sera analysé afin de circonscrire le mandat qui sera donné au vérificateur du ministère.

Dossiers depuis 2006

Le maire Juneau sollicite une enquête sur toutes les décisions prises par la Ville depuis 2006, lorsque l'ancienne administration Corriveau était en place.

« C'est très important pour moi que les citoyens aient l'heure juste, c'est une chose, et qu'on mette de l'ordre. La tâche est d'une grande ampleur et le concours du gouvernement va très certainement aider à ce que ça se fasse plus rapidement aussi. »

Le maire Juneau fait aussi savoir que l'enquête interne menée par le directeur général depuis mars 2015 sera poursuivie. Il juge que l'ampleur de la tâche et le besoin d'obtenir des réponses rapidement justifient que les deux démarches soient menées en même temps.

Le maire Juneau n'a tout simplement pas digéré que les autres élus de Saint-Augustin, associés à l'ancienne administration, l'aient empêché de rendre public un avis juridique qui fait partie de l'enquête interne en cours à la municipalité. Il dit procéder ainsi, car l'enquête du ministère, elle, sera rendue publique.

Les conseillers municipaux veulent se concerter avant de commenter le geste de M. Juneau. Le conseiller Denis Côté a indiqué qu'ils pourraient réagir vendredi après-midi.

Plus d'articles

Commentaires