Retour

Le MTQ accusé d’avoir « caché » une étude sur les trains de banlieue

Le député Éric Caire accuse le ministère des Transports (MTQ) d'avoir « caché » une étude sur l'intégration de trains de banlieue dans le système de transport en commun de Québec.

Cette étude, réalisée en 2011 et dévoilée par Le Journal de Québec, identifie notamment la voie ferrée qui passe sur le pont de Québec comme ayant un « potentiel certain » pour y faire circuler un train de banlieue et ainsi réduire la congestion routière dans le secteur.

Éric Caire juge inconcevable d'avoir conservé cette étude sur une tablette alors que la Ville de Québec vient de lancer une vaste consultation sur la mobilité durable.

« Je suis déçu et en colère que Laurent Lessard, François Blais et les députés de la région de Québec aient caché une étude aussi importante aux citoyens de la Ville de Québec dans un débat, vous en conviendrez, assez important à tous les niveaux », s'insurge le député de la Coalition avenir Québec.

Ne pas nuire au Service rapide par bus (SRB)

Éric Caire soupçonne que l'étude commandée par le MTQ et la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) a été cachée pour ne pas nuire au projet de SRB mis de l'avant par la Ville de Québec.

Le ministre des Transports se défend bien d'avoir voulu cacher quoi que ce soit. « Mes yeux ne sont pas tournés vers le passé, ils sont tournés vers l'avenir. S'il y a quelqu'un qui a besoin de quelque chose au ministère des Transports, il n'a rien qu'à faire la demande : on va leur donner », rétorque Laurent Lessard.

Le ministre ajoute qu'il souhaite lui aussi avoir accès à toutes les études sur la circulation routière, puisque le gouvernement s'apprête à lancer, vendredi, ses propres consultations pour la mise sur pied d'une politique de mobilité durable à l'échelle de la province.

Plus d'articles

Commentaires