Retour

Le nouveau cabinet Trudeau bien accueilli à Québec

Le maire de Québec, qui avait fait part de son désir d'avoir un ministre fédéral à Québec, est très heureux de la nomination de Jean-Yves Duclos et de cinq autres Québécois au sein du premier cabinet de Justin Trudeau. 

« C'est un signal fort du nouveau gouvernement. Bravo à M. Duclos, on a confiance en lui. Il peut compter sur toute notre collaboration », affirme Régis Labeaume.

Le premier dossier que le maire compte régler avec le nouveau gouvernement est celui de l'anneau glace couvert pour le patinage de vitesse à Québec. Le maire attend le feu vert pour lancer le projet. Régis Labeaume souligne qu'un financement est attendu aussi pour trois centres communautaires, dont les détails ne sont pas annoncés.

« L'anneau de glace et les trois autres projets qui vont avec, ça serait la priorité, parce que nous on est prêts », dit-il.

Pendant la campagne électorale, le maire avait mentionné que le dossier était réglé avec les gouvernements provincial et fédéral, mais qu'il fallait attendre la fin du scrutin pour l'annoncer

Le maire se réjouit par ailleurs du mandat de développement social du nouveau ministre de Québec qui sera utile, selon lui, pour la région.

« C'est le seul ministre au Canada qui a comme mandat le développement social et, avec un gouvernement libéral, je pense que ça va prendre beaucoup d'importance et, pour nous autres, à Québec, c'est parfait », soutient le maire, soulignant les problèmes de financement rencontrés par des groupes communautaires de la région.

Régis Labeaume se réjouit par ailleurs de connaître cinq des six ministres québécois, espérant ainsi obtenir une oreille attentive à ses dossiers.  La nomination de Mélanie Joly au ministère du Patrimoine canadien, par exemple, pourra faciliter les discussions dans les dossiers du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017 et des Grands Voiliers notamment.

« Un incontournable », selon Lehouillier

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, est satisfait lui aussi que la grande région de Québec compte un ministre au sein du gouvernement. Il estime que le premier ministre pouvait difficilement éviter la région.

« C'est un incontournable, croit-il. Québec et Lévis, on est considéré comme les villes les plus attractives. [...] C'est la moindre des choses qu'on ait au moins une représentation ministérielle. »

Gilles Lehouillier voit aussi d'un bon oeil la nomination de Marc Garneau au ministère des Transports. C'est lui qui aura à régler l'épineux dossier du pont de Québec. Les libéraux se sont engagés à négocier avec toutes les parties, dont le CN, pour trouver une solution au problème de rouille.

Le maire de Lévis compte aussi sur les investissements majeurs promis par les libéraux pour faire progresser le projet de service rapide d'autobus entre Québec et Lévis.

Le député conservateur élu de Louis-Saint-Laurent n'a pas tardé à féliciter le nouveau ministre. Gérard Deltell l'assure de la collaboration des conservateurs pour faire avancer les dossiers de la région de Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine