Un texte de Catherine ContantTwitterCourriel

Le programmeur américain Richard Stallman, surnommé « le pape du logiciel libre », est de passage à l'Université Laval mercredi pour encourager la population à cesser d'utiliser les logiciels dits « privateurs », comme Facebook, iOS et Windows.

Pour M. Stallman, un logiciel privateur est l'opposé d'un logiciel libre : il ne permet pas aux utilisateurs de le copier, de le modifier ou de le distribuer. Il représente également une menace pour la vie privée.

« Les propriétaires des logiciels privateurs utilisent leur pouvoir sur les utilisateurs pour les maltraiter. Ils mettent des fonctionnalités malveillantes dans le programme pour, par exemple, les espionner », soutient-il.

Le fondateur du mouvement du logiciel libre s'en prend notamment à Facebook, qu'il considère comme un système destiné à amasser les données personnelles.

« Ni les entreprises, ni les États, ni les agences publiques ne doivent pouvoir ramasser autant de données personnelles parce que ça met en danger la démocratie même », croit-il.

Plaidoyer pour la liberté

Faut-il alors interdire les logiciels privateurs? Au contraire, Richard Stallman croit que ce serait une grave erreur, puisque cela constituerait une entrave à la liberté, valeur qu'il chérit plus que tout.

« Il faut plutôt des lois pour que les gens ne soient pas obligés d'utiliser systématiquement des logiciels privateurs », affirme celui qui est à l'origine du système d'exploitation libre GNU/Linux.

Il rappelle qu'il n'est pas facile de rejeter les produits des grandes marques comme Apple et Microsoft, puisque de nombreux établissements les imposent, comme certaines écoles. « Il y a des élèves qui sont obligés d'utiliser un iThing ou un Chromebook », déplore-t-il.

Richard Stallman est un ardent défenseur de la liberté et de la vie privée dans toutes les sphères de sa vie. Il utilise Internet le moins possible, même chose pour les cartes de crédit.

Le programmeur incite d'ailleurs les consommateurs à payer le plus souvent possible en argent comptant.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine