Retour

Le peintre Boudro décroche une exposition en Europe

Boudro expose depuis juillet 2016 à la Galerie Perreault, à Québec. Depuis, ses oeuvres qu'on reconnait à leur forme, soit des timbres et des morceaux de casse-têtes, s'envolent. Il vient de débuter une nouvelle série inspirée par les disques vinyles, qui a immédiatement séduit un galériste suisse.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

La journaliste de Radio-Canada Marie-Michèle Lacroix a réalisé dimanche dernier un reportage sur l'exposition de Boudro à la Galerie Perreault. Parmi ses oeuvres, on inaugurait un tableau en forme de disque vinyle, le premier d'une série intitulé POP SONG.

Il s'agissait d'un disque de jazz créer à l'occasion du Festival international de Jazz de Québec. Une oeuvre circulaire de 44 pouces de diamètre.

Une ouverture sur l'Europe

Une fois le reportage diffusé sur les ondes de Radio-Canada, il fut aussitôt partagé sur le site de l'artiste et vu quelques heures plus tard par un galériste suisse du nom de François Chabanian. L'homme d'affaires et passionné d'art contemporain possède la société Bel Air Fine Art qui compte 13 galeries dans cinq pays. François Chabanian a tellement aimé cette nouvelle collection de Boudro qu'il négocie en ce moment avec le créateur et ses agents afin d'obtenir l'exclusivité des ses oeuvres pour l'Europe et le Moyen-Orient.

Boudro est enchanté par ce succès presqu'instantanée. « Au début, on a toujours peur lorsqu'on lance quelque chose de nouveau, mais là, pas de doute, les gens semblent aimer, raconte l'artiste. Les commentaires enthousiastes sont nombreux », ajoute-t-il, ravi. D'ailleurs, le disque jazz inauguré samedi dernier à la galerie Perreault est déjà en voie de trouver preneur.

Extrêmement motivé par l'intérêt suscité par sa nouvelle collection, l'artiste s'est remis au travail et s'affaire sur quatre nouvelles oeuvres.

Ce concept d'oeuvres - inspiré des disques vinyles - permet à Boudro de laisser aller son imagination et de crééer des disques de tout les genres (rock, pop, classique ou encore disco). L'artiste est emballé par l'engouement du galériste suisse François Chabanian et prépare déjà les premières oeuvres qu'il doit envoyer d'ici la fin de l'année en Europe.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine