Retour

Le pénitencier réclamé pour avoir causé la mort de son ami

« François était notre rayon de soleil, notre bout en train qui aimait la vie plus que tout. Depuis son départ, un très grand silence est entré dans la maison, c'est une partie de nous qui a cessé d'exister, que nous ne retrouverons jamais et qui est irremplaçable. »

D'après les informations de Yannick Bergeron

Trois ans et 5 mois avec le drame qui a coûté la vie à son garçon, la douleur de la mère de François Hallée est encore vive. Linda Drouin a lu une lettre devant le tribunal lundi lors des représentations sur la peine d'Alex Labbé au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. L'ami de son garçon a été reconnu coupable de négligence criminelle causant la mort.

En février 2012, les deux jeunes hommes et deux autres amis voulaient s'amuser dans un rang du village de Saint-Benjamin, en Beauce. Alex Labbé était au volant d'une camionnette qui tirait un traîneau sur lequel étaient agrippés deux amis et, derrière eux, François Hallée se faisait traîner sur un fauteuil.

Ce dernier glissait d'un côté à l'autre de la route sur la voie enneigée jusqu'à ce qu'une voiture qui arrivait en sens inverse le percute de plein fouet.

Pour la première fois au cours de son procès, Alex Labbé a témoigné lundi. Il a lu une lettre dans laquelle il demande pardon à la famille de son ami. Il a aussi exprimé des regrets, en expliquant qu'il ne comprenait pas pourquoi il avait fui les lieux du drame après l'accident, abandonnant son meilleur ami. Alex Labbé s'était réfugié chez lui. Un geste que la famille ne lui pardonne pas encore.

« C'est sûr qu'il n'a pas voulu faire de quoi à François, ça on le comprend, on le sait. Mais ce qu'on trouve dur, c'est qu'il ne soit pas resté auprès de lui pour essayer de le sauver ou quoi que ce soit », a commenté Mme Drouin à la sortie du tribunal.

La poursuite réclame entre 2 et 3 ans de pénitencier pour Alex Labbé. « On doit envoyer un message clair à la population et à l'ensemble des personnes qui pourraient être tenté d'avoir des comportements similaires que ce sont des gestes qui sont dangereux, que c'est grave et qui peut y avoir des conséquences tragiques », a commenté la procureure de la Couronne Annik Harbour.

L'avocat d'Alex Labbé, Me Alain Dumas, a plaidé pour sa part en faveur d'une peine d'emprisonnement de six mois.

La Couronne demande également une interdiction de conduire pour 3 ans, alors que la défense juge qu'un an serait suffisant.

Les avocats n'ont pu s'inspirer de dossiers similaires pour évaluer la peine à imposer, puisqu'il n'y en a pas. « Dans ce cas-ci, il faut en quelque sorte créer la jurisprudence, créer les modèles pour la suite », explique Me Harbour.

Le juge Benoit Moulin a mis la cause en délibéré. Il prononcera la peine le 21 septembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine