Retour

Le périple porteur d'espoir du médecin autochtone Stanley Vollant

Le premier chirurgien autochtone québécois poursuit une autre étape de la marche de 6000 kilomètres qui l'a mené jusqu'ici à travers plusieurs communautés des Premières Nations pour leur insuffler son message d'espoir.

La marche symbolique « Innu Meshkenu » du Dr Stanley Vollant s'arrête dans la région de Québec, mercredi, pour réaliser une boucle de 2 kilomètres sur les plaines d'Abraham avant de se rendre à Wendake.

« En 2010, lorsque j'ai entrepris cette marche-là, c'était justement pour contrer les phénomènes de suicide, d'améliorer l'espoir et l'avenir des jeunes autochtones, que je voyais de plus en plus noir », explique-t-il.

L'enjeu est toujours d'actualité six ans plus tard avec une hausse alarmante des cas de suicide dans certaines réserves, comme celle d'Attawapiskat récemment.

Le médecin qui a jusqu'ici visité le Bas-Saint-Laurent, le Labrador, le Nunavik, le Nouveau-Brunswick et l'Ontario, raconte être lui-même issu d'une famille dysfonctionnelle.

Stanley Vollant a grandi à l'ancienne, élevé dans une tente, jusqu'à l'âge de 6 ans. Sa mère, alcoolique, est morte à 52 ans et il a été pris en charge par ses grands-parents.

Sauver des vies

Encore actif comme médecin, le père de trois enfants a décidé d'entreprendre ses efforts de sensibilisation sans tarder parce que, dit-il, il y a urgence d'agir.

« Il fallait que j'y consacre du temps parce que peut-être que je vais sauver quelques centaines de vies, des jeunes qui vont croire au message que c'est possible de croire en ses rêves, c'est possible de persévérer », explique Stanley Vollant.

« La moitié de la population autochtone a moins de 20 ans et si on leur donne les instruments pour développer leur plein potentiel, nous aurons une grande richesse. Cependant, si on ne donne pas ces outils-là, nous aurons encore plus de suicides, plus de violence, plus de criminalité et ça coûtera plus cher à la société. »

Le périple Innu Meshkenu s'achèvera à l'été 2017 lors du 375e anniversaire de la Ville de Montréal. Le Dr Stanley Vollant a parcouru jusqu'ici 5400 kilomètres à pied.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine