Retour

Le Phare : Labeaume désavoue le commissaire au lobbyisme

Le maire de Québec qualifie le travail du Commissaire au lobbyisme sur le projet Le Phare de « très vicieux ». Régis Labeaume affirme n'avoir jamais vu le rapport final et il met en doute les conclusions de Me François Casgrain.

« Je ne le crois pas », a dit le maire. Après plus d'un an de vérifications, le Commissaire au lobbyisme conclut qu'au moins sept communications menées entre Le Groupe Dallaire et la Ville de Québec dans le dossier Le Phare représentaient des activités de lobbyisme illégales qui enfreignaient la loi.

Aucune accusation n'a toutefois été déposée en raison du « délai de prescription », a fait savoir le bureau du Commissaire, jeudi dernier, dans un communiqué.

« Son problème fondamental, ce gars-là, c'est qu'il n'y a pas personne au Québec qui a confiance en lui. Il ne sera jamais capable d'appliquer la loi », a dit le maire mardi.

Régis Labeaume a demandé le rapport de vérifications complet et déplore la façon dont le dossier du Phare a été mené. « Il détruit beaucoup de réputation », a-t-il ajouté en parlant du commissaire.

Le maire Labeaume n'en est pas à ses premières critiques à l'endroit du travail de Me François Casgrain. Il déplore son ton « vindicatif » et affirme qu'il a la « pire des attitudes » en laissant planer des doutes.

Plus d'articles

Commentaires