Retour

Le « pouvoir gris » : la FADOQ compte 60 % plus de membres en 4 ans

Entre 2012 et 2016, le nombre d'inscriptions du Réseau FADOQ, anciennement appelé la Fédération de l'Âge d'Or du Québec, est passé de 275 000 à 475 000 membres. Il s'agit d'une augmentation d'environ 60 % alors que près d'un demi-million de Québécois âgés de 50 ans et plus détiennent désormais leur carte de membre.

Un texte de Cathy Senay

Cet intérêt grandissant pour la FADOQ peut s'expliquer par différents facteurs. Au cours des dernières années, des partenariats ont notamment été établis avec la SSQ Groupe financier, Intact Assurance et Lobe Santé Auditive pour offrir des rabais aux membres.

Beaucoup de gens en forme et scolarisés ont également pris leur retraite. Or, le Réseau FADOQ se positionne sur des dossiers qui ont des impacts sur la vie des gens de plus de 50  ans. Citons en exemple, les frais accessoires, les soins dispensés des CHSLD, pour ne nommer qu'eux.

« C'est une association qui a un pouvoir d'influence et qui est très importante. [...] Quand on parle de 475 000 personnes, on peut se comparer à la FTQ ou la CSN », constate Gérald Lépine, directeur général de la FADOQ depuis une vingtaine d'années dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

M. Lépine tient à souligner que les luttes remportées pour les plus âgés influencent également les plus jeunes : « Comme la population vieillit beaucoup, il y a des aînés qui ont encore des responsabilités par rapport à leurs parents plus âgés », dit-il.

La FADOQ, une ressource

À 79 ans, Jean-Louis Paquet est membre du Réseau FADOQ depuis plus de 25 ans. Un choix d'abord lié aux rabais offerts sur les assurances.

Le septuagénaire qui a reçu un iPad en cadeau, il y a trois ans, s'est aussi adressé à la FADOQ récemment pour s'inscrire à un cours d'initiation. Très prisée, liste d'attente pour une formation en informatique s'étend jusqu'en mars.

Pauline Robitaille, une retraitée bénévole, enseigne l'utilisation du iPad. Sa salle de classe est composée de 8 aînés de 60 ans et plus. « Les gens qui n'ont pas eu l'occasion dans leur carrière de se servir de l'informatique, je ne veux pas qu'ils soient pris au dépourvu », dit-elle.

Andrée Allard, elle, est devenue membre de la FADOQ seulement à la fin de l'automne, à 67 ans. Elle souhaitait suivre des cours d'informatique, mais admet qu'elle ne se sentait pas concernée par ce regroupement auparavant.

« Je dois dire que je ne me considère pas encore comme vieille, dit-elle avec humour. Mais il faut absolument se mettre à jour sinon on passe à côté. Pour suivre ce genre de cours là, pour moi, c'était important. »

Selon elle, la modernisation de l'offre des services de la FADOQ contribue assurément à augmenter le nombre de membres.

Un pouvoir gris?

Selon l'avis de plusieurs, le Réseau FADOQ a encore néanmoins beaucoup à faire pour s'imposer comme regroupement pour faire valoir ses idées sur la scène politique.

Johanne Valois, qui est représentante du Réseau FADOQ dans la région de Portneuf, constate que l'association a bien progressé. Force est d'admettre toutefois que la FADOQ est partie de loin.

« On avait cette réputation d'être du loisir pour les vieux. Mais maintenant nous sommes un groupe de force, un groupe de pression. On défend les gens, on les représente. On a une autre vocation et nous travaillons très fort pour que les gens en prennent conscience », affirme Mme Valois.

Même s'il voit d'un bon oeil que la FADOQ s'approche du demi-million de membres au Québec, Jean-Louis Paquet n'est pas prêt à dire que le réseau fait preuve d'influence à l'heure actuelle.

« Les soins dans les hôpitaux, les repas de patates en poudre dans les CHSLD, ont fait pitié malgré tout l'argent que le gouvernement peut mettre là-dedans. C'est ensemble qu'on va réussir à obtenir quelque chose », constate le retraité.

Andrée Allard croit également que l'influence de la FADOQ sera proportionnelle à la volonté de ses membres. « Ça va dépendre si les gens veulent s'impliquer ou pas », conclut-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine