L'auteur présumé d'une violente agression envers un chauffeur du Réseau de transport de la capitale (RTC) a pu recouvrer sa liberté lundi après-midi.

Un texte de Yannick BergeronVincent Dallaire devra cependant habiter chez sa mère et respecter certaines autres conditions.

Le jeune homme de 21 ans, sans antécédent judiciaire, aurait frappé au visage un chauffeur d'autobus jeudi dernier.

Il était détenu depuis son arrestation qui a eu lieu le lendemain.

Deux accusations

Il fait face à des accusations de voies de fait causant des lésions et de menaces de mort.

Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), le suspect aurait eu un différend avec l'employé du RTC au moment de faire le paiement dans un autobus d'un parcours 800, à l'angle de l'avenue Royale et de la rue Hugues-Pommier.

Vincent Dallaire peut continuer d'utiliser le transport en commun en attendant son procès. Par contre, il ne doit pas monter à bord du véhicule s'il constate que c'est le plaignant qui en est le chauffeur.

Le dossier du jeune homme reviendra devant le tribunal au mois de juillet.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine