Retour

Le privé investit dans le projet Le Diamant de Robert Lepage

La campagne de financement privée pour la réalisation du projet de théâtre Le Diamant du metteur en scène Robert Lepage a permis jusqu'à maintenant de recueillir 3,5 millions des 10 millions de dollars espérés des contributeurs privés pour la réalisation de l'infrastructure à Québec.

Dans un point de presse ce matin, trois investisseurs privés ont annoncé leurs contributions. Bell verse 2 millions de dollars, BMO Groupe financier, 1 million de dollars et le Mouvement Desjardins, 500 000 $.

La ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, dont le gouvernement a confirmé au printemps l'apport de 30 millions de dollars dans le projet, se réjouit de ce financement privé, qui, dit-elle, « marque un pas déterminant dans la mise en oeuvre de ce projet majeur ».

La campagne de financement lancée en janvier 2014 auprès des grands donateurs et des entreprises privées se poursuit afin de trouver encore 6,5 millions de dollars d'ici un an.

L'homme de théâtre Robert Lepage espère que d'autres entreprises vont emboîter le pas. Il affirme que les partenaires recherchés doivent partager les valeurs qui sont le moteur de ce projet, soit « la même volonté, la même vision et les mêmes valeurs de société ».

Une aide du gouvernement fédéral de 7 millions de dollars dans le projet est par ailleurs toujours attendue.

Robert Lepage mentionne qu'il n'est pas question de faire pression pendant la campagne électorale, même s'il aurait souhaité que les candidats de la région se prononcent.

« Je ne pense pas que les politiciens en ce moment veulent jouer cette carte-là. On sait que la culture, ce n'est pas nécessairement toujours la chose la plus populaire dans les débats politiques, mais pour l'instant, on a choisi de ne pas se mêler à ça. »

Quatre finalistes au concours d'architecture

Robert Lepage a également confirmé lundi matin que 4 des 17 propositions soumises au concours d'architecture lancé pour la réalisation du théâtre avaient été retenues et étaient présentement à l'étude. Le choix définitif n'a pas encore été arrêté sur l'une des propositions « très intéressantes » provenant de Québec et de Montréal, dit Robert Lepage.

Il croit néanmoins que le projet pourra être livré comme prévu en 2017. « Ça dépend de la proposition architecturale, si elle est très complexe, toute l'analyse de sols, du lieu. On ne peut pas s'avancer sur une date d'ouverture. Ce serait surréaliste de penser que ce serait prêt en 2016, mais 2017 est encore dans les cartons. »

Le théâtre mettra de l'avant les productions d'Ex Machina, la compagnie de Robert Lepage, mais aussi d'autres productions touchant les arts du cirque et les nouveaux courants artistiques.

À lire aussi : Théâtre Le Diamant : l'intérêt du privé « s'est raffermi », dit Philippe Couillard

 

Plus d'articles

Commentaires