Le procureur de la Couronne Jean-Roch Parent reste détenu au moins jusqu'à demain. L'homme de 37 ans fait face à des accusations de harcèlement criminel envers son ex-conjointe.

Il est détenu depuis vendredi dernier à la suite de nouvelles accusations de non-respect d'engagement. Son enquête sur remise en liberté s'est déroulée hier devant une juge de Trois-Rivières, qui entend la cause en raison du poste que Jean-Roch Parent occupait.

L'avocat est de retour en cour parce qu'il aurait communiqué avec la plaignante, contrevenant ainsi à une ordonnance de la cour. Il a été accusé de harcèlement criminel le 12 juin dernier.

Jean-Roch Parent assure sa défense. Il a donné sa version des faits, hier, mais son témoignage est frappé d'une ordonnance de non-publication.

Une procureure de la couronne d'Ottawa, Me Geneviève de Passillé, doit contre-interroger demain celui qui prend maintenant place au banc des accusés.

Jean-Roch Parent est actuellement suspendu par son employeur pour la durée des procédures judiciaires.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine