Retour

Le programme Accès Famille élargi aux couples sans enfant

La Ville a fait savoir lundi que 25 projets totalisant 270 propriétés avaient été accrédités. L’administration municipale croit ainsi être en mesure d’élargir le programme à un plus grand nombre de familles tout en respectant le budget de 5 millions de dollars qu’elle y a alloué.

« Maintenant qu’on a 270 propriétés accréditées, on va augmenter notre offre et permettre à un couple sans enfant de pouvoir acquérir la propriété parce que ce [qu’on a] constaté, c’est que les jeunes familles veulent avoir un logement, une propriété, avant d’avoir un enfant », a expliqué le maire Régis Labeaume en conférence de presse.

Faciliter l’accès à la propriété

Le programme Accès Famille a été lancé au printemps 2015 pour faciliter l’accès à la propriété des jeunes ménages. La Ville de Québec offre aux familles admissibles un prêt sans intérêt pour atteindre la mise de fonds de 5 % obligatoire afin d'obtenir un prêt hypothécaire.

Régis Labeaume a assuré que l’élargissement du programme se ferait à coût nul puisque la Ville se rembourse avec, notamment, le paiement des droits de mutation immobilière (taxe de bienvenue) et des taxes municipales.

On va permettre à partir de maintenant à plus de familles d’avoir accès à ce 5 %. On y va très prudemment pour s’assurer qu’on a toujours un coût nul au bout de l’exercice.

Régis Labeaume

Un succès, selon le maire

Sur les 260 familles qui se sont qualifiées depuis l’entrée en vigueur du programme, seulement 38 ont procédé à l’achat d’une propriété dans un des projets accrédités. Si ce nombre peut paraître peu élevé, Régis Labeaume assure que le programme est en voie de devenir une réussite puisque les promoteurs, dit-il, sont au rendez-vous.

« Ce qui est important, je vous dirais, c’est moins les familles qui finissent par signer que le nombre de résidences disponibles, parce que c’est ben beau d’avoir du monde [mais encore faut-il] que les promoteurs soient intéressés par le programme. Là, à 270 unités, c’est un succès », a fait valoir le maire.

Un échec selon l’opposition

Ces arguments n’ont pas eu l’heur de convaincre le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville, Paul Shoiry, qui n’hésite pas à qualifier d’échec le programme Accès Famille.

« On est très loin du compte, c’est un échec. Là, il fait une relance du programme avec quelques légères modifications, mais ça ne lèvera pas plus », a déclaré l’élu de Démocratie Québec.

Plus d'articles