Retour

Le projet de Club Med au Massif, dans Charlevoix, n'est pas enterré

L'implantation d'un Club Med au Massif de Petite-Rivière-Saint-François refait surface quatre mois après son abandon. Des pourparlers ont repris pour déterminer si le projet est toujours viable.

C'est la députée de Charlevoix, Caroline Simard, qui a sollicité les administrateurs de la station de ski pour leur demander de revoir le dossier. Une rencontre s'est déroulée la semaine dernière avec des représentants d'Investissement Québec et la ministre de l'Économie, Dominique Anglade.

Le président du Groupe Le Massif a contacté les dirigeants de Club Med Canada, qui semblent toujours démontrer de l'intérêt à réaliser le projet d'hôtel de 120 millions de dollars au pied du Massif de Petite-Rivière-Saint-François.

« Je pense que tout le monde se regarde en se disant que si on mettait tous un peu d'eau dans notre vin, on serait peut-être capable de trouver un mécanisme qui pourrait faire en sorte qu'on pourrait le réaliser », affirme le président du Massif, Claude Choquette.

La question du partage des risques financiers du projet demeure toujours la principale embûche à sa réalisation. « Investissement Québec va se pencher sur le montage financier actuel et voir s'il y a d'éventuelles possibilités que ce montage soit différent », explique la députée Caroline Simard. 

Dans Charlevoix, la relance des discussions redonne espoir de voir le projet qui créerait plus de 300 emplois se concrétiser. « C'est de bon augure le fait que le Massif contacte Club Med et que la réception ait été très bonne. Je trouve ça fantastique », lance le maire de Petite-Rivière-Saint-François, Gérald Maltais.

Le président de la Chambre de commerce de Charlevoix se dit prêt à mobiliser la communauté pour faire avancer le dossier. « Si les chambres de commerce, si les ATR, si les MRC établissent des stratégies visant à démontrer hors de tout doute que la communauté souhaite la venue du Club Med, je pense que ça pourrait donner des arguments de poids à Mme Simard », affirme Julien Dufour.

Club Med discret

Club Med Canada refuse de commenter davantage le dossier. L'entreprise est toujours à la recherche d'un endroit pour développer une destination de ski en Amérique du Nord.

Claude Choquette confirme pour sa part que les relations sont toujours très cordiales entre les parties. « Il y avait quand même une certaine complicité entre nous. De part et d'autre, on était quand même très déçus que ça ne fonctionne pas », affirme-t-il.

Le président du Groupe Le Massif souhaite être fixé sur la viabilité du projet d'ici l'automne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine