Retour

Le Rouge et or football en quête d'une identité

Rarement a-t-on vu une autre équipe que le Rouge et or de l'Université Laval dans le rôle d'équipe favorite à l'aube d'une nouvelle saison de football universitaire québécois. À quelques jours du premier match de la saison 2016, ce titre revient aux champions de la Coupe Dunsmore, les Carabins de l'Université de Montréal.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Les joueurs lavalois arrivent quant à eux au 3e rang des favoris au classement présaison des équipes universitaires. L'entraîneur du Rouge et or Glen Constantin ne semble toutefois pas s'en formaliser.

« J'aime ça dire qu'on n'est pas les favoris. C'est le fun de mettre la pression sur l'autre équipe. On va prendre un rôle où on aura une bonne équipe. On va progresser et on va voir où on est au mois de novembre. »

Les partisans du Rouge et or qui assisteront au match d'ouverture, samedi, contre les Carabins au Stade Telus de l'Université Laval auront de la difficulté à reconnaître leur équipe. Au total, 15 joueurs partants ne sont pas de retour cette année.

L'entraîneur Glen Constantin n'a pas l'habitude d'envoyer autant de nouveaux éléments sur le terrain pour une rencontre de la saison régulière.

L'entraîneur explique que l'identité même de l'équipe est à redéfinir. « Il y a de nouveaux rôles, il y a de nouvelles figures. Je pense que ça va aller de semaine en semaine pour voir quelle sorte d'identité on va avoir ».

La ligne offensive, qui a fait la force du Rouge et or ces dernières années, souffre particulièrement du départ de vétérans de talent.

Philippe Gagnon, Charles Vaillancourt et Jason Lauzon-Séguin ont tous été choisis en première ronde du repêchage de la Ligue canadienne de Football et ils ont tous fait le saut chez les professionnels.

Glen Constantin ne s'en cache pas, le départ de ses piliers de la ligne offensive l'inquiète quelque peu.

« Tu as beau avoir le meilleur quart-arrière au monde, le meilleur porteur de ballon et les meilleurs receveurs de passe, tout commence par la ligne offensive. [...] Il y a des joueurs qui, à cause de blessures, vont jouer dès la première année. Chacun a son rythme d'apprentissage, mais il n'y a rien de mieux que l'expérience pour apprendre! »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine