Retour

Le Rouge et Or rentre au bercail, Coupe Vanier en main

« Elle est de retour à la maison! La Coupe Vanier est de retour à la maison! », scandaient des joueurs du Rouge et Or à leur arrivée au PEPS de l'Université Laval, samedi soir. À peine quelques heures plus tôt, ils étaient à Hamilton et remportaient la finale du football universitaire canadien pour la neuvième fois de leur histoire.

Les hommes de Glen Constantin ont atterri vers 21 h 15 à l’aéroport Jean-Lesage avec, dans leurs bagages, un trophée qui leur faisait défaut depuis 2013. Sans attendre, ils sont montés à bord de trois autobus, qui les ont conduits jusqu’à leur « maison », le PEPS de l’Université Laval.

Sur place, quelques partisans, dont des enfants, les attendaient impatiemment. Les « Go Laval go! Go Laval go! » se sont mêlés aux cris et aux applaudissements quand les joueurs se sont montrés le bout du nez, sourire aux lèvres.

« C'est un feeling incroyable, a lancé le receveur Marco Dubois, qui tenait la Coupe Vanier dans ses bras. C'est la première Coupe que je gagne. Je vais m'en souvenir toute ma vie. »

Le joueur de 22 ans dit que malgré la féroce opposition des Dinos de Calgary, qui ont mené pendant l’essentiel de la rencontre, il n’a jamais douté que son équipe l’emporterait.

« Résilience. On le savait tout le long de la game que ça pourrait être une game tough. On n'a jamais lâché. On le savait que ça allait se passer comme ça. On savait qu'on allait gagner. »

On n'a jamais douté parce qu'on était soudé, comme équipe. C'était incroyable comme esprit d'équipe, cette année.

Marco Dubois, receveur

Son coéquipier Tyrone Pierre n’en revenait simplement pas. « Je me sens tellement chanceux et gâté. C'est incroyable comme feeling », s’est exprimé le receveur.

Je ne pourrai jamais décrire ce moment-là dans ma vie. C'est un moment très important et je vais toujours me rappeler de ce moment.

Tyrone Pierre, receveur

Pour le quart-arrière Samuel Chénard, toucher à la Coupe Vanier signifie l’aboutissement d’efforts soutenus. « Le feeling est incroyable pour vrai. On a travaillé fort toute l'année pour cette game-là. »

Il a également salué la performance exceptionnelle de son coéquipier, le quart-arrière Hugo Richard, nommé joueur par excellence du match.

« Hugo a vraiment bien joué », a dit Samuel Chénard au sujet de celui qui a profité d’un botté bloqué par Raphaël Robiboux pour, ensuite, effectuer un touché par la course et offrir la victoire à son équipe.

Plus d'articles