Retour

Le Rouge et Or vise un troisième championnat canadien en quatre ans

L'équipe de soccer féminin du Rouge et Or repart en mission. Elle s'envolera mardi pour Winnipeg, où sera présenté le championnat canadien universitaire (U SPORTS) 2017, avec l'intention ferme de revenir à Québec avec le trophée Gladys-Bean, remis à l'équipe championne au pays.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Gagnantes de ce tournoi en 2014 et 2016, les joueuses du Rouge et Or entameront la défense de leur titre contre les Mustangs de l’Université Western à 10 h (HNC), jeudi, à l’Université du Manitoba.

Même si elle a perdu quelques-unes de ses meilleures joueuses au terme de la saison 2016, l’Université Laval sera quand même l'équipe à battre en 2017.

Le Rouge et Or a remporté le championnat de la saison régulière et des séries du Réseau du sport étudiant du Québec, n’accordant que 5 buts en 16 rencontres.

L'entraîneur Helder Duarte estime toutefois que ses joueuses ne l’ont pas eu facile par moment.

Les duels contre les Carabins de l’Université de Montréal, notamment la finale de la conférence du Québec remportée 1-0 par l’UL en prolongation, ont été chaudement disputés.

« Quand on va arriver au championnat canadien, tous les matchs seront serrés comme ceux-là, explique Duarte. Pour nous, c’est une bonne préparation. »

Classement défavorable?

À moins de 24 heures du départ vers les Prairies, Helder Duarte avoue être un peu embêté par le classement établi des forces en présence au championnat.

L’entraîneur s’explique mal que son équipe, favorite du tournoi, affronte les Mustangs de l’Université Western (8e) en ouverture de tournoi, alors que ces dernières n’ont subi qu’une seule défaite cette saison.

Selon lui, l’équipe organisatrice, les Bisons de l’Université du Manitoba (7e), auraient dû être classées au 8e rang et être les adversaires du Rouge et Or au premier tour. Les Bisons n’ont remporté que quatre victoires cet automne.

« C’est particulier, je vais poser des questions. La seule explication que je peux voir, c’est qu’ils ne voulaient pas nous placer du même côté du tableau que les Carabins de l’Université de Montréal, pour éviter que les deux équipes d’une même conférence s’affrontent en demi-finale. »

Un premier championnat intérieur

La neige et des températures avoisinant les -10 degrés Celsius forcent les organisateurs à présenter les rencontres du tournoi à l’intérieur du complexe sportif de l’Université du Manitoba, une première dans l’histoire du championnat canadien.

S’il trouve la situation plutôt inusitée, l’entraîneur Helder Duarte croit que son équipe pourrait tirer un avantage à évoluer à l’abri des intempéries.

« Nous, on est une équipe qui joue bien au sol, qui garde bien le ballon. Pas de neige, de pluie ou de vent, le terrain va être beau. Ça risque d’être bon pour nous », conclut-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine