Retour

Le RTC dépose un grief contre ses chauffeurs

Le Réseau de Transport de la Capitale (RTC) a déposé un grief patronal contre ses chauffeurs. La direction affirme que le syndicat des employés a provoqué la panne des 600 panneaux d'affichage du système Nomade, qui ne fonctionnent plus depuis mardi matin.

Le système technologique Nomade, qui permet de suivre en direct le parcours des autobus, affiche plutôt un écran noir. L’application Nomade temps réel, qui indique l’heure exacte des passages, éprouve également des problèmes.

La direction du RTC affirme que cette panne serait une « manœuvre concertée ». Le président de l’organisation, Rémy Normand, estime qu’il s’agit d’un moyen de pression des employés syndiqués, qui doivent se prononcer dimanche sur un vote de grève.

En mêlée de presse mardi midi, Rémy Normand a déclaré qu’un grief a été déposé à la Commission des relations de travail.

« Ce n’est pas conforme à ce qu’on s’attend d’eux. On pense qu’on a une cause devant la Commission des relations de travail. C’est pour ça qu’on est allé avec un grief patronal », a-t-il déclaré.

De son côté, le syndicat n'a pas commenté l'accusation de la partie patronale.

Les employés syndiqués du RTC sont convoqués en assemblée générale à huis clos, dimanche, dès 14 h, pour se prononcer sur la possibilité de recourir à la grève, ce qui serait une première depuis 2004.

La convention collective des 950 employés du Syndicat des employés du transport public du Québec métropolitain (SETPQM) est échue depuis juin dernier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine