Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) entend améliorer la desserte des parcs industriels en 2018 en offrant plus de départs et des horaires plus flexibles.

La société de transport en commun va majorer de plus de 150 % le nombre d'heures de service dans le secteur des autoroutes Charest et Henri-IV.

Les trajets 22, 29 et 88 offriront plus de départs et des horaires plus flexibles et ils ont été modifiés pour permettre aux usagers de se rendre plus facilement jusque dans les secteurs de Sainte-Foy et de Saint-Roch.

Le nombre de passage des autobus passera de 23 à 52, le matin et le soir aux heures de pointe.

« Ce qu'on observe quand on introduit de nouveaux services, ça vient rendre le transport en commun plus attrayant parce que les gens voient plus de possibilités dans leurs déplacements », explique Rémy Normand, président du RTC.

Les parcours desservent le Parc technologique du Québec métropolitain et les parcs industriels Colbert, de Carillon et du Carrefour du Commerce.

Le secteur represente un bassin de 15 000 employés. En moyenne, 4 % d'entre eux prennent le transport en commun actuellement. Il faudra évidemment changer la culture de l'automobile, admet Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels de Québec.

« Il faut que ça marche, parce que c'est l'avenir. Si on n'est pas capable d'améliorer l'accessibiltié dans les parcs à travers le transport en commun, il va y avoir un exode qui va se produire à l'intérieur de certaines entreprises, car elles n'auront aucun mouen de rétention de leurs employés », a affirmé M. Dolbec.

Plus d'articles