Retour

Le SRB doit être mieux expliqué, reconnaît Labeaume

Régis Labeaume reconnaît que le projet de service rapide par bus (SRB) doit être mieux expliqué à la population. S'il demeure convaincu que les citoyens appuient le SRB, le maire de Québec affirme que ses avantages sont encore méconnus.

« Il y a des gens qui ont besoin d’explications. Pendant les fêtes, j’ai parlé à beaucoup de monde qui m’ont dit : “Réexpliquez-nous. On est d’accord, mais on ne comprend plus, parce que ça fait trop longtemps” », a déclaré M. Labeaume lundi.

Les propos du maire contrastent avec ceux qu’il a tenus l’automne dernier, alors qu’il affirmait qu’il y avait urgence de régler la question du financement du SRB avec les gouvernements provincial et fédéral.

Régis Labeaume avait montré des signes d’agacement lorsque le ministre des Transports, Laurent Lessard, avait invité les municipalités de Québec et Lévis à mobiliser leurs citoyens derrière le projet.

Il avait également critiqué l’ouverture du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, à tenir un référendum sur le projet de SRB, affirmant qu’il était prêt à aller de l’avant sans la participation de la municipalité de la rive sud.

Confusion

La chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Québec, Anne Guérette, a accusé le maire Labeaume d’avoir créé de la confusion à propos du projet de SRB, notamment avec sa volte-face dans le dossier du troisième lien. Elle a ajouté que le ton qu’emploie le maire avec les élus provinciaux commence à en irriter plusieurs.

« Ça fait en sorte que le climat est moins agréable qu’on le sentait au début. Les gens sont un peu tannés de se faire brasser puis on comprend », a soutenu la chef de Démocratie Québec.

Le maire a poussé pour mettre de la pression, avoir ce qu’il voulait sans trop prendre le temps de communiquer respectueusement avec les députés et les ministres.

Anne Guérette, chef de Démocratie Québec

Message à Duclos

Régis Labeaume a par ailleurs tenu à envoyer un message clair au ministre fédéral Jean-Yves Duclos  : pas question de lier les dossiers de la peinture du pont de Québec et du SRB, comme l’a laissé entendre M. Duclos la semaine dernière.

« On va s’organiser pour que tout le monde comprenne la même affaire.

Régis Labeaume, maire de Québec

La tête des ponts avant le troisième lien

Quant à l'épineux dossier du troisième lien, Régis Labeaume a réitéré son appui au projet, mais il estime que la reconfiguration des approches des ponts doit primer.

Selon lui, l'accès aux ponts est totalement désuet et contribue aux problèmes de congestion aux heures de pointe.

Plus d'articles

Commentaires