Retour

Le tiers des HLM à Québec en « mauvais état »

Radio-Canada a obtenu les données sur l'état des habitations à loyer modique (HLM) de la Société d'habitation du Québec grâce à la loi d'accès à l'information. Le tiers de ces édifices dans la ville de Québec se trouveraient « en mauvais » ou « en très mauvais état ». Les réparations nécessaires pourraient atteindre près de 36 millions de dollars. Or, l'Office municipal d'habitation de Québec (OMHQ) qui gère les HLM de Québec nuance ces données.

Un texte de Cathy Senay

Selon les données obtenues, à travers le Québec, 27 % des HLM sont en mauvais ou en très mauvais état à l’échelle provinciale et cette proportion est plus élevée à Québec, où elle atteint 34 %.

Claude Foster, le directeur de l’OMHQ, estime toutefois que le parc immobilier n'est pas parfait, mais que la situation s'est grandement améliorée.

« L’OMHQ a fait des investissements dans les 9 dernières années qui frôlent les 185 millions de dollars. D’ici à l’année prochaine, si la tendance se maintient, on va avoir investi 200 millions. »

C’est le réinvestissement de l’État de 4 milliards de dollars étalés sur 15 ans dans la réfection des HLM qui a permis de rattraper une partie du retard accumulé au fil des années.

Au cours des années, la stratégie de l'OMHQ a été de se concentrer sur les espaces communs des quelque 6000 logements : de bonnes toitures, de bons murs, de bonnes fenêtres, des systèmes d’alarme aux normes.

« Dans un deuxième temps, on va remettre en bon état l’intérieur des logements », explique M. Foster.

Des milieux de vie

« Vous savez, moi j’ai été un amateur de l’émission Les Bougon… parce que je voyais en une demi-heure ce que j’ai pu entendre en 10 ans », s’exclame Claude Foster.

Il s’est engagé à ce que l’image des HLM en ghettos délabrés soit chose du passé : « Ce n’est plus vrai que si vous allez dans un HLM après que le soleil soit tombé que c’est dangereux », affirme Claude Foster. C’est avec grand enthousiasme qu’il ajoute cette invitation :

Au fil de nos recherches, avons croisé Sylvain Dion dans la cour arrière d’un HLM en Basse-Ville de Québec qui nécessiterait plus de 2,2 millions de dollars en réparations. Mais pour M. Dion, il y a plus important. Il est très fier du jardin communautaire dont il a la responsabilité et de la nouvelle salle multimédia.

« On a créé un milieu de vie. […] Ça a été fantastique de voir l’implication des gens là-dedans. Elle est belle notre salle. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine