Un jeune trafiquant de drogue de Lévis n'a pu montrer « patte blanche » au terme d'une enquête haute en couleur. Jimmy Lemelin, 20 ans, a écopé d'une peine de 18 mois de prison après avoir été piégé par les policiers.

Un texte de Yannick Bergeron

Ce sont les services transfrontaliers qui ont alerté la police de Lévis après avoir intercepté un colis contenant une drogue chimique en provenance des Pays-Bas.

Le 25 juin, des enquêteurs de Lévis se sont fait passer pour des employés d'une compagnie de livraison et ont déposé le colis à l'adresse indiquée.

Les enquêteurs avaient pris soin de remplacer une partie de la drogue par un « placebo », a relaté devant la cour la procureure de la Couronne.

Me Sarah-Julie Chicoine a expliqué que le produit avait la propriété de laisser des taches vertes au toucher.

Plus tard dans la journée, Jimmy Lemelin est venu récupérer le colis avant de repartir. Les policiers ont intercepté son véhicule et ont rapidement constaté que le jeune homme de 20 ans avait les mains complètement vertes.

L'accusé a plaidé coupable jeudi d'avoir importé du MDMA en vue d'en faire le trafic, une accusation passible d'une peine minimale d'une année de prison.

Le jeune homme a été condamné à 18 mois de détention, le fruit d'une suggestion commune de la défense et la poursuite.

Jimmy Lemelin a avoué après son arrestation qu'il commandait de la drogue depuis plusieurs années sur Internet.

Il faisait livrer ses colis chez un ami à qui il remettait 20 $. Le trafiquant réalisait un profit d'environ 1000 $ par colis qu'il investissait, selon ses dires, dans ses études.

Il s'agit d'une première condamnation pour Jimmy Lemelin qui n'était pas connu des policiers avant de se faire prendre les mains dans le sac.

Plus d'articles

Commentaires