Retour

Le vent force le report de certaines épreuves du Jamboree

Le vent a chamboulé le déroulement du Jamboree à la station de ski Stoneham vendredi. Les organisateurs de l'événement ont dû annuler et reporter à samedi les épreuves de qualifications de descente acrobatique (slopestyle) en planche à neige.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Les fortes bourrasques qui soufflaient sur le parcours compromettaient la sécurité des athlètes. En près de 20 ans de Coupe du monde, jamais Patrice Drouin ne s'est retrouvé face à une telle situation.

« On a eu des tempêtes par-dessus tempêtes. Nommez tout ce qui tombe du ciel, on l'a eu, mais c'est la première fois qu'on a changé un programme de façon substantielle », explique le directeur général de Gestev, organisateur de l'évènement.

Les planchistes ont pris part aux séances d'entraînement en matinée, mais jamais les directeurs de course n’ont été en mesure de lancer la compétition. La décision d'annuler le programme de vendredi est tombée en début d'après-midi.

Une bonne décision

Le Québécois Sébastien Toutant a connu une mauvaise sortie, jeudi, sur la rampe de l’épreuve du grand saut (big air) et il avait hâte de retourner en piste. Selon lui, l'annulation des compétitions pour la journée était la bonne décision à prendre.

« Le vent était quand même assez intense. Ça, s'est amélioré un peu, mais il y avait quand même de grosses bourrasques. Tu aurais pu être chanceux et faire une descente complète sans vent, mais comme tu aurais pu être malchanceux et avoir une immense bourrasque sur ton dernier saut. Pour les risques de blessures, c'était mieux [d'annuler]. »

Certains athlètes devront participer à deux épreuves différentes, sur deux sites, le même jour. En plus des qualifications de la descente acrobatique à Stoneham en début de journée, les planchistes qualifiés pour la finale du grand saut seront en action au centre-ville de Québec en début de soirée.

Plus d'articles