Retour

Le vétéran Dominic Picard au service des plus jeunes

Le footballeur Dominic Picard ne chôme pas en attendant de joindre sa nouvelle équipe, les Alouettes de Montréal, avec qui il vient de signer un contrat d'un an. Celui qui disputera sa 11e saison dans la Ligue canadienne de football (LCF) met son expérience au profit des plus jeunes joueurs.

Un texte de Jean-Philippe Martin

À 33 ans, la retraite ne fait pas encore partie des plans à court terme du Québécois. N'empêche, son après-carrière est déjà bien planifiée : il sera entraîneur de football.

« En premier lieu, le football est une passion. Mais la pédagogie, enseigner aux jeunes, avoir un impact sur eux, sur le terrain, mais aussi en dehors du terrain, je trouve ça extraordinaire! », lance le joueur originaire de Québec.

Dominic Picard a décidé de ne pas attendre d'accrocher ses épaulettes avant de faire ses classes comme entraîneur de foot. En marge de sa préparation pour la prochaine saison, il offre son expertise aux joueurs de son ancienne équipe des rangs scolaires, le Blizzard du Séminaire Saint-François, à Saint-Augustin-de-Desmaures.

« Même durant la dernière saison, [mon coéquipier] Michel-Pierre Pontbriand et moi avons coaché un peu. On s'est impliqué dans la communauté à Winnipeg. Pendant la saison, c'est quand même difficile. Nos horaires sont très chargés, mais c'est très satisfaisant de voir les jeunes, de pouvoir partager notre passion avec eux. »

Être un joueur établi dans la Ligue canadienne offre déjà beaucoup de crédibilité au message de l'entraîneur en devenir, mais Picard peut également se vanter d'avoir gagné partout où il est passé.

Et le palmarès est impressionnant : trois championnats provinciaux dans les rangs scolaires; deux Bol d'Or au circuit collégial; deux Coupes Vanier avec le Rouge et Or de l'Université Laval et la consécration, une victoire en finale de la Coupe Grey avec les Roughriders de la Saskatchewan, en 2013.

« Bien sûr, je n'étais pas tout seul lors de ces victoires. J'avais des bons coéquipiers. Mais disons que la recette d'un championnat, je la connais bien. Mes standards de performance sont très élevés. Je veux gagner! », affirme le footballeur.

Sur le terrain couvert du stade Leclerc, les joueurs du Blizzard ne manquent rien de chaque démonstration et chaque explication du joueur professionnel. Pour eux, c'est une chance de côtoyer un joueur de ce calibre.

« Un gars avec du talent et qui s'est rendu aussi loin que ça, c'est inspirant. Ça nous permet aussi de voir différentes techniques. Dominic met de l'effort et beaucoup d'attention aux détails », explique Philippe Dionne, un joueur de ligne offensive.

L'entraînement terminé, Dominic Picard se dirige vers la salle d'entraînement. Le camp des Alouettes de Montréal s'ouvrira en juin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine