Retour

Les ambulanciers de Québec en grève dès minuit

Quelque 200 ambulanciers de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches déclencheront une grève de cinq jours dès minuit, ce soir.

Sans contrat de travail depuis deux ans, les syndiqués du secteur préhospitalier affiliés à la CSN reviennent à la charge contre le ministère de la Santé, qui refuse de s’asseoir à la table de négociation depuis un an.

« Devant le silence du ministère, il semble actuellement que la grève soit le seul moyen de nous faire entendre », souligne le président de l’Association des travailleurs du préhospitalier de Québec (ATPHCSN), Frédéric Maheux.

« Il y a un an, le Ministère a décidé de se retirer de la table de négociation en donnant le mandat aux employeurs de négocier la partie, explique-t-il. Par contre, le Ministère n’a jamais donné l’argent pour négocier cette partie monétaire. »

Parmi leurs revendications figurent la hausse des salaires, la bonification du régime de retraite, de même que l'abolition des horaires de faction, qui nécessitent une disponibilité en tout temps.

Le syndicat des ambulanciers de Québec assure que cette grève n’engendrera aucun délai pour les patients qui doivent être transportés en ambulance.

« Par contre, nous avons mis en place plusieurs moyens de pression administratifs. Par exemple, aucune facturation ne sera faite à Québec pendant ces cinq jours », précise M. Maheux.

Les membres de l’Association des travailleurs du préhospitalier de Québec avaient déjà tenu une grève de trois jours du 10 au 12 février.

Ces cinq journées de grève des ambulanciers de Québec et de Chaudière-Appalaches s’inscrivent dans un mouvement provincial de grève qui regroupe 3600 ambulanciers paramédicaux représentés par la CSN.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine