Retour

Les audiences sur la remise en liberté de l'ex-juge Jacques Delisle se prolongent

Le juge qui entend la demande de libération de l'ex-juge Delisle veut que le débat prenne fin cette semaine. « Et la semaine se termine samedi à minuit », a prévenu le juge Benoit Moulin au terme d'une longue journée mercredi.

En principe, l’audition de la cause devait prendre fin jeudi après trois jours d’audience qui ne seront de toute évidence pas suffisants.

Au départ, les partis avaient évalué qu’ils allaient régler le débat en deux jours en octobre, mais la cause avait débordé sur un total de cinq jours.

Jeudi, l'avocat de Jacques Delisle va poursuivre le contre-interrogatoire de l'expert en balistique de la Couronne qui écarte la thèse d'un suicide pour expliquer la mort de Nicole Rainville.

Me James Lockyer a repris de longs extraits des témoignages entendus lors du procès de l'ex-juge en 2012 pour tenter de confronter Guillaume Arnet.

L'expert en balistique du laboratoire médico-légal de Montréal-Est resté campé sur ses positions.

Appelé à commenter certaines conclusions du rapport de l’expert en balistique de la défense lors du procès, Guillaume Arnet s’est montré critique.

« Son rapport est truffé de mensonges », a-t-il soutenu devant le tribunal.

L’avocat de la Couronne Me Michel Fortin a fait savoir qu’il allait réinterroger le témoin après le contre-interrogatoire. Par contre, il n’aura pas d’autre témoin à présenter.

Viendront ensuite les plaidoiries. Le juge Moulin a demandé aux avocats d’être disponibles samedi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine