Retour

Les automobilistes toujours délinquants dans les zones scolaires

Malgré plusieurs campagnes de sensibilisation au respect de la signalisation dans les zones scolaires, les automobilistes continuent d'avoir le pied trop pesant aux abords des écoles.

À l'occasion de la rentrée scolaire, des experts en sécurité routière ont observé le comportement des automobilistes à proximité de six écoles dans différentes régions de la province, dont Québec, Montréal et Saguenay. Quelque 223 excès de vitesse ont été répertoriés en moins de deux heures.

Au total, les experts disent avoir observé 557 infractions ou comportements à risque.

À l'origine de cette étude, le CAA-Québec s'inquiète notamment du fait que des parents de jeunes élèves sont souvent pris en défaut. Dans de nombreux cas, ils omettent de s'immobiliser lorsque les feux clignotants d'un autobus scolaire sont activés.

Miser sur les brigades scolaires

À la lumière de ces observations, le CAA-Québec plaide pour une surveillance accrue dans les zones scolaires. L'organisme insiste sur l'enseignement de meilleures pratiques sur la route en visant aussi les futurs conducteurs.

À cet effet, un programme de brigades scolaires avec environ 5000 élèves a été mis sur pied dans 350 écoles.

Ève Bouchard, brigadière scolaire à l'école Cœur-Vaillant de Sainte-Foy, dit être témoin de plusieurs comportements imprudents de la part d'automobilistes.

« Moi, je me vois importante pour vrai [...] Un moment donné, il y avait une auto qui a passé vraiment vite, puis j'ai dû retenir la main de la fille parce qu'elle allait traverser et l'auto est passée [...] C'était plate, j'ai eu peur, mais je n'ai pas le choix de le faire », raconte-t-elle.

CAA-Québec, qui offre son programme de brigades scolaires depuis 1984, est d'avis que les jeunes ont un rôle prépondérant à jouer pour sensibiliser leurs pairs et les parents.

Cliquez sur le tableau ci-dessous pour consulter la liste des infractions routières observées par le CAA-Québec aux abords de 6 écoles primaires le 1er septembre 2015.

Plus d'articles

Commentaires