Retour

Les avocats et notaires du secteur public appuyés par leurs confrères canadiens

En grève générale illimitée depuis lundi, les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ) ont reçu le soutien de leurs collègues canadiens.

L'Association canadienne des juristes de l'État (ACJÉ) appui les revendications des avocats et notaires québécois auprès du gouvernement alors que les négociations piétinent depuis plusieurs mois.

« En 1999, nous avons fait la grève et nous avons obtenu le droit à l'arbitrage. C'est très important, puisque cela nous place en situation d'égal à égal avec le gouvernement au moment des négociations », a affirmé Me Rick Woodburne, le président Association canadienne des juristes de l'État qui était à Québec, jeudi matin.

Les syndiqués québécois revendiquent en effet de modifier le mode de négociation de leurs conditions de travail actuel par un mécanisme d'arbitrage liant le gouvernement.

Ce dernier ferait en sorte que le gouvernement devrait se soumettre à la décision d'un arbitre choisi par les deux parties, sans possibilité d'adopter une loi spéciale, comme cela s'est produit en 2011. Ce système est déjà en place en Ontario, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Nouvelle-Écosse.

Des services essentiels

Le président de LANEQ, Me Jean Denis souligne par ailleurs que le tribunal administratif du travail a déterminé que la majorité des tâches faites par les syndiqués pouvait être considérée comme des « services essentiels » pendant la grève générale illimitée déclenchée lundi.

« La plupart des plaideurs qu'on a au gouvernement, tous leurs services ont été considérés comme essentiels. Et bien si tout ce qu'on fait est essentiel, c'est parce qu'on est différent. Si on est différent, traitez-nous différemment et respectez ce qu'on est », a lancé Me Jean Denis.

Les 1100 avocats et notaires du secteur public sont responsables notamment de la rédaction des projets de loi, des avis juridiques et des décrets du gouvernement.

La convention collective des membres de LANEQ est échue depuis le 31 mars 2015.

Plus d'articles