Retour

Les avocats et notaires manifestent sur la colline Parlementaire

Quelques centaines d'avocats et notaires de l'État québécois, en grève depuis une semaine, manifestent ce midi devant les bureaux du Conseil du Trésor à Québec pour réclamer une fois de plus la reprise des négociations avec le gouvernement.

Le président de l'Association des notaires et avocats de l'État québécois (LANEQ), Jean Denis, a réaffirmé que les « hautes autorités » du gouvernement lui ont fait savoir qu'un retour à la table des négociations est prévu « bientôt ». Mais pour l'instant, « il ne se passe rien » dans les négociations, déplore-t-il.

Le principal point de litige est le mode de négociation des conditions de travail. LANEQ veut remplacer le processus de médiation actuellement en vigueur par un mécanisme d'arbitrage liant le gouvernement. 

Cela ferait en sorte que le gouvernement devrait se soumettre à la décision d'un arbitre choisi par les deux parties, sans possibilité d'adopter une loi spéciale, comme cela s'est produit au terme de la dernière négociation, en 2011. Un tel mécanisme est déjà en vigueur en Ontario, au Manitoba, en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse,

« Est-ce que c'est une façon de négocier, une façon d'exercer nos droits que de toujours avoir une loi spéciale au-dessus de nos têtes? On pense que non », affirme Jean Denis.

Plusieurs juristes de Montréal participent à la manifestation. Sept autobus ont pris la route de la métropole vers Québec, ce matin.

Les quelque 1100 membres de LANEQ sont responsables notamment de la rédaction des projets de loi et des décrets du gouvernement. Ils sont en grève générale illimitée depuis le 24 octobre.

Les syndiqués sont sans contrat de travail depuis mars 2015.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?