Retour

Les bâtons de baseball B45 enchaînent les coups de circuit

La compagnie de Québec B45 collectionne les bons coups. Elle a notamment doublé sa production annuelle de bâtons de baseball depuis son acquisition par Éric Gagné.

L’entreprise qui appartient entre autres à l’ancien releveur vedette des Dodgers de Los Angeles fracasse des records. Et ça n’a rien à voir avec les 84 victoires préservées consécutives que Gagné a enregistrées entre 2002 et 2004, une marque des ligues majeures qui tient toujours.

Ses partenaires d’affaires et lui ont plutôt fait passer la production de bâtons de baseball de 10 000 à 20 000 annuellement. Le déménagement de l’usine de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier à Québec, en décembre dernier, est à l'origine de cette hausse importante.

Le directeur de la production chez B45, Olivier Lépine, explique que le nouvel espace de travail est plus vaste et mieux adapté aux besoins.

Réseau de distribution

Augmenter la production et une étape importante dans la croissance de B45, mais encore faut-il s’assurer de trouver des acheteurs pour tous ces bâtons de baseball.

Les bâtons faits à partir du bouleau jaune se retrouvent aujourd'hui non seulement en Amérique du Nord et en Amérique latine, mais aussi en Europe et en Asie. B45 est passé de 20 à 200 points de vente.

Le directeur développement des affaires chez B45, Marc-Antoine Gariépy, met beaucoup d’efforts pour développer un réseau de distribution. Il souhaite aussi que la compagnie innove davantage en développant de nouveaux produits.

Le receveur des Rockies du Colorado, Jonathan Lucroy, est l’un des ambassadeurs les plus connus de B45.

D’après les informations de Guylaine Bussière

Plus d'articles

Commentaires