Retour

Les bénévoles affluent au Centre multiethnique de Québec

Le téléphone ne dérougit pas au Centre multiethnique de Québec. Des gens appellent pour offrir leurs services, faire des dons ou simplement aider les réfugiés syriens attendus à Québec. Dans les dernières semaines, plus de 250 personnes ont donné leur nom pour devenir bénévole.

Richard Gorman, le responsable des bénévoles de l'organisme, se dit très heureux de l'appui des citoyens jusqu'à maintenant. « Les gens sont très intéressés à venir en aide dans le contexte de l'arrivée des Syriens. »

Il encourage d'ailleurs les citoyens à se mobiliser, une façon pour lui de se montrer solidaire. « C'est une façon concrète de dire qu'on refuse de céder à la peur, qu'on est un pays accueillant et qu'on est ici pour aider des victimes de la violence. »

Bénévoles polyvalents recherchés

Lorsque des citoyens s'inscrivent pour donner de leur temps au Centre multiethnique, on leur demande plusieurs renseignements. Le fait de parler plusieurs langues ou de posséder une voiture sont des atouts.

« Les bénévoles peuvent aider à assurer le transport des réfugiés après leur arrivée ou les transporter à des rendez-vous de santé », illustre Richard Gorman.

Les personnes qui s'impliquent auprès des nouveaux arrivants doivent montrer de beaucoup d'ouverture. « C'est surtout être à l'écoute, être patient avec les gens pour vouloir leur montrer certaines choses. »

Les bénévoles sont appelés à jouer un rôle d'accompagnateur. « Les bénévoles peuvent montrer aux réfugiés comment prendre l'autobus, chercher des services de proximité ou comment négocier la vie en ville », ajoute M. Gorman. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine