Retour

Les candidats libéraux de Québec gardent bon espoir d'être élus

Même si le Parti libéral du Canada (PLC) mord la poussière depuis plusieurs années dans la région de Québec lors des élections fédérales, les candidats libéraux gardent bon espoir de se faire élire le 19 octobre prochain au terme de la campagne électorale lancée ce matin par le premier ministre sortant Stephen Harper.

Les 11 candidats du PLC pour la région de Québec se sont présentés aux médias dimanche après-midi. Ils se sont tous dits prêts pour la bataille électorale.

À l'unisson, ils ont dénoncé le fait que le premier ministre sortant Stephen Harper ait déclenché la plus longue campagne électorale que le Canada ait connue.

« C'est un gaspillage de fonds publics », a lancé Jean-Yves Duclos, candidat du PLC dans la circonscription de Québec, évaluant à 125 millions de dollars le montant associé à la campagne électorale.

Par ailleurs, les candidats du PLC dans la région de Québec ont dit être bien au fait des enjeux régionaux.

Ils ont notamment donné leur appui au projet d'agrandissement du port de Québec, un projet cher aux yeux de l'administration Labeaume.

Les 11 candidats n'ont également pas manqué de critiquer le bilan des conservateurs en matière d'économie, insistant sur le fait que l'équipe libérale est la seule à avoir un plan pour venir en aide à la classe moyenne canadienne.

Plus d'articles

Commentaires