Les Carabins de l'Université de Montréal ont remporté le premier duel de la saison face à leurs grands rivaux de Québec, le Rouge et Or de l'Université Laval, par la marque de 21-16, samedi à Montréal.

Le quart Samuel Caron et le receveur de passes Guillaume Paquet ont été les artisans de cette victoire montréalaise.

Paquet, choisi joueur par excellence du match, a capté 9 passes pour des gains de 144 verges.

Alors que Caron a mené ses équipiers pour un total de 457 verges de gain.

« Ce fut un autre match typique, avec quelques jeux qui ont fait la différence, et nous sommes évidemment très contents que cela ait joué en notre faveur cette fois », a expliqué l'entraîneur des Carabins, Danny Maciocia au terme de la rencontre.

C'est d'ailleurs une passe de Caron à Paquet sur un jeu qui a parcouru 41 verges qui a permis aux Carabins de prendre l'avance 16-13 au troisième quart.

« Le mérite revient aux entraîneurs pour ce touché, a souligné Caron. Ils avaient repéré l’ouverture plus tôt dans le match sur ce même jeu et m’avaient dit de jeter un oeil vers Guillaume si ce jeu était appelé de nouveau. Je n’ai eu qu’à lui lancer le ballon. »

La machine du Rouge et Or a semblé être ébranlée. Son attaque généralement productive en deuxième moitié de match n'a pas su trouver les « bons réglages ».

À commencer par une mauvaise remise lors d'une tentative de botté de dégagement qui a forcé Dominique Lévesque à poser un genou par terre et concéder un touché de sûreté aux Carabins qui ont ainsi gonflé leur priorité à 18-13.

Au 4e quart, l'attaque de la formation de Québec a montré des signes de remise en marche. Mais elle a dû se contenter d'un placement qui a fait 18-16.

À la prochaine possession du ballon, les Carabins sont tenus en échec et le Rouge et Or y voit une belle occasion de reprendre les commandes du match.

Mais le quart Hugo Richard est victime de sa première passe interceptée de la saison, exploit réussi par Brian Harelimana, alors que le cadran indique 5:41 à faire au 4e quart.

Les Carabins lui ont fait payer cette bévue. Une minute et demie plus tard, le botteur Louis-Philippe Simoneau a inscrit un placement de 33 verges pour faire 21-16 en faveur des Carabins.

« Ça demeure une seule victoire, mais c’est certain qu’elle est importante, a poursuivi Maciocia. Nous avons encore beaucoup de travail à faire et d’erreurs à corriger, mais on peut être fier de notre début de saison. »

Début défensif

Les Carabins ont clairement eu le dessus au premier quart, mais n'ont pu en tirer que deux points lorsque le Rouge et Or a concédé un touché de sûreté.

Au deuxième quart, d'un côté comme de l'autre, les attaques se sont détendues. D'abord, l'équipe de Québec a réussi un placement.

Puis le quart Hugo Richard a dirigé une séquence à l'attaque qui a mené au touché de Vincent Alarie-Tardif. Le Rouge et Or menait alors 10-2.

Les Carabins ont cependant répondu avec la même arme. Le faufilage d'une verge du quart Samuel Caron a procuré un premier majeur aux Montréalais réduisant l'écart à 10-9.

Dans la dernière minute, la troupe de Glen Constantin est revenue à la charge, mais s'est arrêtée à la porte des buts.

Le botteur David Côté a réussi un placement de 13 verges et à la pause de la mi-temps, le pointage était de 13-9 en faveur du Rouge et Or.

Si le Rouge et Or a obtenu 12 premiers jeux, les Carabins en ont réussi 14.

C'est au nombre de verges de pénalité que la différence entre les deux équipes s'est faite sentir: 120 pour Montréal, 45 pour Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine