Retour

Les commerçants se préparent à une première manifestation en Haute-Ville

Les commerçants de la Haute-Ville de Québec s'affairent à sécuriser leurs installations en vue des manifestations qui s'organisent contre le G7, dont celle du 7 juin qui empruntera l'avenue Cartier et la Grande Allée.

Un texte de Véronica Lê-Huu

Les policiers de Québec ont fait une tournée des restaurants et bars de la Grande Allée, lundi, pour demander aux propriétaires de ne rien laisser pouvant servir de projectile, mentionne Jean Lampron, copropriétaire de la brasserie L’Inox à Québec.

« Les porte-menus, tout ce qui est à prise de main, de ne rien laisser traîner », décrit-il.

Il entend notamment attacher tables et chaises sur sa terrasse pour empêcher qu’elles puissent être déplacées.

Son commerce demeurera ouvert lors des événements, mais le copropriétaire entend être sur place afin de s’ajuster au besoin.

« C’est toujours un peu inquiétant parce qu’on sait que ça peut dégénérer ces genres de manifs-là, mais on va être présents sur les lieux et on va s’adapter au pouls de la journée », dit-il.

De son côté, la Société de développement commercial (SDC) du quartier Montcalm recommande aux commerçants de prendre des précautions, mais ne s’inquiète pas outre mesure.

Jean-Pierre Bédard, directeur général de la SDC, souligne que les groupes ayant appuyé la manifestation du 7 juin sont plutôt pacifiques.

« La liste des 45 organisations qui sont mentionnées comme étant participants à cette manifestation-là sont des organismes communautaires assez pacifiques, donc essentiellement, je pense qu’on peut leur faire confiance pour ne pas vouloir faire de perturbation autre que celle de manifester leur désaccord à la tenue du G7. »

Premier itinéraire

La mobilisation en vue du G7 s'organise sur les réseaux sociaux. Le Regroupement d'éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC) a notamment dévoilé l’itinéraire de la marche prévue le 7 juin en début de soirée.

Les contestataires prendront le départ au parc des Braves à 18 h pour se rendre au Centre des congrès de Québec en passant par l’avenue Cartier et la Grande Allée.

Le Service de police de la Ville de Québec de son côté dit suivre de près la mobilisation qui s’organise, mentionne le chef du SPVQ, Robert Pigeon

« On parle avec les gens du milieu pour connaître leur intention et passer des messages de prévention également. Plus on sera près de l’événement, plus on va voir si la mobilisation se transforme en présence sur le terrain. »

« Nos forces de sécurité vont répondre avec fermeté »

Le premier ministre Philippe Couillard a pour sa part rappelé qu’il souhaitait que les manifestations se tiennent sans violence et dans le respect des droits et des lois.

Il mentionne néanmoins que les forces de l’ordre seront prêtes à agir en cas de débordement.

« Si malheureusement il devait y avoir des débordements, nos forces de sécurité vont répondre avec fermeté. »

Selon le RÉPAC, plus de 45 groupes, dont les AmiEs de la Terre de Québec, les comités de citoyens des quartiers Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Réseau de résistance anti-G7 (RRAG7) ont déjà endossé l'appel à la manifestation du 7 juin.

Un appel à une journée de perturbations a par ailleurs été lancé par le RRAG7 pour le lendemain.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine