Retour

Les dés sont jetés pour le tableau principal de la Coupe Banque Nationale

Les amateurs de tennis de Québec savent désormais à quoi ressembleront les premiers jours de la Coupe Banque Nationale. Le tirage au sort du tableau principal, effectué samedi sur la Grande Allée, laisse entrevoir quelques matchs âprement disputés, notamment pour les joueuses canadiennes.

Bien qu’il se dise déçu du retrait de dernière minute d’Eugénie Bouchard, le directeur de la Coupe Banque Nationale soutient que les occasions seront nombreuses pour observer des athlètes d’ici au cours de la prochaine semaine.

« Elle n'est pas seule maintenant au niveau des Canadiennes qui performent! », affirme Jacques Hérisset

À 17 ans seulement, la jeune Bianca Andreescu sera à surveiller. Elle aura fort à faire puisqu’elle affrontera la 6e tête de série, l’Américaine Jennifer Brady, 91e mondiale.

Andreescu n’a toutefois pas à rougir, elle qui pointe au 169e rang de la WTA et qui s’est notamment taillé une place au sein du tableau principal de Wimbledon, cette année.

La jeune Québécoise Françoise Abanda, 117e au monde, affrontera l’Américaine Asia Muhammad, 137e. Si la favorite locale l’emporte, un duel tout québécois serait possible.

Possible duel Abanda-Wozniak

Au 2e tour, Abanda pourrait en effet croiser le fer avec l’expérimentée Aleksandra Wozniak, si cette dernière parvient d’abord à se débarrasser de la 5e tête de série, l’Américaine Varvara Lepchenko, 64e au monde.

Jacques Hérisset envisage d’ores et déjà plusieurs bons moments de tennis, en raison du classement très rapproché des joueuses qui figurent au tableau principal. « Ça vaut le coup. C'est toujours des matchs très serrés. »

Dans les autres confrontations à surveiller, on note l’entrée en scène de la championne en titre, la Française Océane Dodin, qui se mesurera à une joueuse issue des qualifications et dont l’identité n’est pas encore connue.

« C'est vrai qu'ici je sens comme à la maison! [...] C'est plus un plaisir qu'une pression », a dit la Française au terme du tirage au sort. Selon elle, la surface sur laquelle se déroule le tournoi au PEPS favorise son style de jeu.

Quant à la 1ere tête de série et 37e mondiale, la Tchèque Lucie Safarova, elle se mesurera à l’Américaine Anna Tatishvili, 646e au monde, mais qui a déjà occupé le 50e rang au sein de la WTA.

Les qualifications se tiennent samedi et dimanche au PEPS de l'Université Laval. L’accès est gratuit pour le public.

Quant au tableau principal, les matchs vont commencer lundi. Jacques Hérisset affirme qu’un hommage sera d’ailleurs rendu lundi soir à tous ceux qui ont permis à la Coupe Banque Nationale de souffler ses 25 bougies cette année.

Plus d'articles

Commentaires