Retour

Les enseignants des Premières-Seigneuries formés pour faire face aux élèves violents

La Commission scolaire des Premières-Seigneuries à Québec veut mieux outiller ses enseignants pour faire face aux cas d'élèves violents, un phénomène qui serait en croissance. D'ici la prochaine année scolaire, chaque école devra mettre en place un protocole d'intervention.

« Le problème grossit d'année en année », constate le président de la Commission scolaire René Dion. Le Syndicat de l'enseignement de la région de Québec remarque aussi une hausse des témoignages d'enseignants qui rapportent des cas d'élèves en crise de plus en plus jeunes.

« On a eu des témoignages d'enseignants de jeunes 6-7 ans qui se désorganisent, qui frappent, qui mordent, qui crachent, qui sont dangereux pour eux et dangereux pour les autres », raconte le président du Syndicat, Denis Simard.

La direction a donc décidé d'étendre à tous ses établissements la mise en place d'un plan d'intervention jusqu'ici réservé principalement aux écoles spécialisées.

Chaque école primaire et secondaire doit élaborer son propre plan en se basant sur le Cadre de référence relatif à l'utilisation des mesures contraignantes de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries.

Le président de la Commission scolaire estime que cette mesure va permettre au personnel de « se sentir protéger ». « On doit vraiment tout faire pour aider les différentes catégories de personnel qui vivent ces situations-là au quotidien », affirme René Dion.

Le Syndicat partagé

Le Syndicat émet toutefois des réserves face à cette nouvelle façon de faire. Denis Simard déplore un manque de suivi lors du signalement de cas problématiques.

De plus, les enseignants s'inquiètent d'avoir à maîtriser physiquement un élève. « Comment on fait ça? Est-ce que l'employeur va nous protéger si jamais il arrive des choses? Il y a énormément d'inquiétudes par rapport à ça », expose M. Simard.

Le directeur de la Commission scolaire, René Dion, répond que l'enseignant « sera toujours protégé par la Commission scolaire ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine