Retour

Les Fêtes de la Nouvelle-France pourraient être prolongées en 2016

Plus de 200 000 personnes ont participé aux cinq jours des Fêtes de la Nouvelle-France qui se terminaient dimanche. Fort de ce succès, les organisateurs songent à doubler la durée des festivités pour souligner le 20e anniversaire de l'événement en 2016.

« Les visiteurs viennent une fin de semaine. Peut-être que si on le fait sur deux fins de semaine, les partenaires seront intéressés », lance le directeur général Stéphan Parent, qui avoue jongler avec cette idée depuis plusieurs années.

Il faudrait évidemment que les partenaires et le gouvernement appuient cette initiative qui viendrait gonfler les coûts de l'événement. Stéphan Parent est confiant. Selon lui, chaque dollar investi dans les Fêtes de la Nouvelle-France entraîne d'importantes retombées économiques. « Les hôteliers seraient ravis », fait-il valoir.

Les organisateurs veulent souligner en grand le 20e anniversaire. 

Les Fêtes de la Nouvelle-France devront également changer de site en 2016 en raison des travaux qui doivent débuter bientôt dans le secteur de la place de Paris.

« On va déplacer notre centre névralgique de la place de Paris à un autre endroit, souligne Stéphan Parent. On a déjà commencé les démarches et on a plusieurs options de ce que pourront être les Fêtes. C'est sûr que les Fêtes vont avoir un visage différent. »

Explosion de l'achalandage

La vente de médaillon sur les sites des Fêtes a enregistré une hausse de 26 % cette année. « Tous les indicateurs montrent qu'on a eu plus d'achalandage sur les sites et que les gens ont dépensé davantage aussi, précise Stéphan Parent. On pense qu'on a notre équilibre budgétaire, on est assez confiants. »

Le budget des Fêtes de la Nouvelle-France était de 2,2 millions de dollars en 2015 et l'événement avait été légèrement déficitaire en 2013 et 2014.

La 19e édition présentait plusieurs nouveautés qui semblent avoir connu du succès auprès du public.

Les activités étaient concentrées en Basse-Ville, notamment sur un nouveau site au bassin Louise. « On vient vivre une expérience plus immersive. On rencontre des personnages, on a de l'espace donc on a le temps d'entrer en contact avec eux, de vivre des expériences différentes », explique le directeur général.

Pour la première fois cette année, les visiteurs pouvaient se procurer le Médaillon royal, une forme de laissez-passer tout inclus qui donnait accès aux activités et à certains avantages. Les 300 exemplaires, vendus à 45 $, ont presque tous trouvé preneur.

Une quinzaine de journalistes en provenance du Canada et des États-Unis, principalement de New York, se sont déplacés pour couvrir l'événement. Stéphan Parent attribue ce succès à l'opération charme menée ce printemps par son équipe en collaboration avec l'Office du tourisme de la Ville de Québec.

Plus d'articles

Commentaires