Retour

Les fidèles de Québec rendent hommage à mère Teresa

La basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec était pleine à craquer dimanche matin. L'archevêque de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, y célébrait une messe en l'honneur de la canonisation de mère Teresa.

Cette célébration avait une signification particulière pour Louise Brissette, qui a la garde de 24 enfants handicapés. Inspirée par l'œuvre de mère Teresa, Louise Brissette a adopté 40 enfants souffrant de handicaps physiques et intellectuels au cours de sa vie.

Mme Brissette estime que la démarche religieuse de mère Teresa lui a permis d'accomplir sa mission. « Avec le bon Dieu, on peut voir le cœur, comment c'est beau, et le cœur, c'est jamais handicapé », explique-t-elle.

Hommage aux Sœurs de la Charité

La canonisation de mère Teresa a aussi trouvé écho à Limoilou, où œuvrent les Sœurs de la Charité depuis une dizaine d'années. Les Sœurs de la Charité font partie de la congrégation fondée par mère Teresa, une association religieuse reconnue par le pape en 1950.

Tôt dimanche matin, une trentaine de fidèles étaient réunis à l'église Saint-Albert-le-Grand pour regarder la canonisation de mère Teresa, qui se déroulait sur la place Saint-Pierre de Rome devant 100 000 pèlerins.

L'instigateur de la cérémonie, l'abbé Julien Guillot, a reconnu que la nouvelle sainte a dû faire face à son lot de controverses, notamment sur les questions liées à l'avortement. « Le message de mère Teresa, c'est que tous, peu importe leur condition, ont droit au respect et à l'amour du Christ. »

Pour une fidèle, Solange Turène, cette messe était l'occasion de rendre hommage aux Sœurs de la Charité qui marchent dans les pas de mère Teresa. « Elles vont dans les familles qui ont besoin de parler, qui ont besoin d'être écoutées. Elles sont précieuses pour la communauté. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine