Retour

Les grandes villes québécoises réduisent leurs dépenses

Les grandes villes du Québec ont réduit leurs dépenses depuis les dernières élections municipales, selon le plus récent Palmarès des municipalités du Québec de HEC Montréal.

À Québec, les dépenses ont diminué de 1 % en 2014, une baisse qui touche surtout les secteurs de l'eau, des égouts, de l'environnement et de l'urbanisme.

Le directeur du Centre sur la productivité et la prospérité aux HEC, Robert Gagné, estime que les villes semblent avoir choisi un moyen pour mieux contrôler leurs dépenses, qui étaient en hausse ces dernières années.

Selon M. Gagné, la croissance des dépenses était trois fois supérieure à l'inflation de 2010 à 2013. « On observait des augmentations moyennes de 6 % par année pour l'ensemble des municipalités », note-t-il.

Les chercheurs ont ensuite observé un changement à la baisse en 2014, alors que les municipalités ont réduit cette hausse à 0,9 %. Cette diminution des dépenses pourrait être un effet de la commission Charbonneau sur l'industrie de la construction ou de la commission Robillard sur la révision permanente des programmes.

Les chercheurs soutiennent toutefois qu'un ensemble de facteurs ont contribué à cette baisse généralisée des dépenses.

À Lévis, les dépenses ont légèrement augmenté en 2014 en raison des hausses des investissements au chapitre de la sécurité publique.

Plus d'articles

Commentaires