Retour

Les jeunes envahissent le Salon international du livre de Québec

C'est un véritable casse-tête logistique. Le Salon international du livre de Québec (SILQ) accueille près de 17 000 élèves du primaire et du secondaire en seulement trois jours. Ces derniers représentent 38 % de la clientèle durant l'événement.

En une seule journée, 110 autobus scolaires transportent les jeunes vers le Centre des congrès, alors que 25 animateurs du camp Kéno voient au bon déroulement de l'activité.

« L'arrivée se fait sur la plaza et les départs sur le boulevard René-Lévesque. On a une collaboration avec la police et la sécurité du Centre des congrès. C'est une grosse bouffée qui arrive d'un coup pendant trois jours, il faut planifier d'avance », explique André Crochetière responsable du secteur jeunesse.

Dans une atmosphère joyeuse, les élèves prennent d'assaut les différents kiosques. Plus de 400 auteurs jeunesse se déplacent pour l'occasion.

L'auteur d'une série de livres sur les jeux vidéo, Pierre-Yves Villeneuve, se réjouit devant l'enthousiasme des jeunes. Ils sont nombreux à vouloir la signature de l'auteur.

« Depuis l'ouverture du salon, c'est un peu fou, c'est extrêmement achalandé. Le sujet est rassembleur, c'est un sujet qui touche beaucoup les jeunes », s'est-il réjoui.

« Les jeunes lisent beaucoup, les éditeurs sont toujours très contents, le public répond bien », ajoute pour sa part André Crochetière.

En tout, plus de 65 000 visiteurs sont attendus au Salon international du livre de Québec d'ici dimanche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine